•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À quoi ressemblera la rentrée scolaire dans les T.N.-O?

Des enfants assis par terre dans une classe. Devant eux, l'enseignante leur raconte une histoire en leur montrant les images d'un livre.

Les élèves de la prématernelle à la sixième année n'auront pas à se distancer.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

La rentrée scolaire aura des allures inhabituelles dans les Territoires du Nord-Ouest en septembre. Un plan du ministère de l’Éducation, publié vendredi, prévoit le port du masque dans les couloirs et les autobus et des mesures de distanciation physique différentes d’une classe à une autre, selon le niveau scolaire.

L’été vient peut-être à peine de commencer, mais les administrations scolaires du territoire travaillent déjà depuis plusieurs semaines à planifier la réouverture de leurs écoles.

La rentrée pourrait se vivre différemment d’une école à une autre, selon la taille, la situation et l’emplacement de l’établissement. Cependant le tout sera encadré par les modalités du plan de réouverture du gouvernement territorial.

Des détails plus précis, spécifiques à chaque école, seront rendus disponibles à mesure que les écoles feront approuver leurs plans de réouverture respectifs par le Bureau de l’administratrice en chef de la santé publique.

Différentes mesures d’un niveau à un autre

Le gouvernement appuie notamment son plan sur différentes statistiques nationales et internationales, qui montrent que plus les élèves sont jeunes, moins ils ont de chance d'attraper le coronavirus à l'origine de la COVID-19 ou de le transmettre à d’autres.

Ainsi, les élèves de la prématernelle à la sixième année n’auront pas à maintenir leurs distances en salle de classe. Ils devront toutefois maintenir une distance d’au moins un mètre dans les couloirs et porter un masque lorsque cela n’est pas possible, comme dans l’autobus.

Des élèves en classe.

Les élèves de la 7e à la 12e année devront pratiquer une forme de distanciation en salle de classe.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Les élèves de la 7e à la 9e année devront maintenir une distance d’un mètre entre eux et de deux mètres avec leurs enseignants.

Les deux mètres seront aussi obligatoires pour les élèves de la 10e à la 12e année.

Ces mesures de distanciations devraient avoir un plus grand effet dans les plus grandes écoles du territoire, où le nombre d’élèves et la taille des classes pourraient nécessiter une combinaison de cours à l’école et d’apprentissage à distance.

Par exemple, un élève pourrait aller en classe le matin et retourner chez lui l’après-midi pour travailler en ligne ou lire du matériel pédagogique.

Les élèves de 19 ans et plus seront contraints à l’apprentissage à distance.

En cas de COVID-19 à l’école, que se passe-t-il?

Le plan du gouvernement avertit les parents qu’ils devront être prêts à ce que leur enfant soit renvoyé chez lui rapidement si un cas est déclaré à l’école.

Selon le gouvernement, si une école ne peut être ouverte à temps plein, les plus jeunes élèves et les élèves de 12e année seront priorisés pour rester en classe.

Le plan du gouvernement prévoit aussi, entre autres, une augmentation de la fréquence quotidienne des activités de nettoyage, des routines strictes de lavage des mains et la mise en place d’entrées et sorties désignées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !