•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les travaux du pipeline Keystone XL sont inaugurés en Alberta

Des tuyaux empilés à l'extérieur.

Le pipeline de 1930 kilomètres transporterait jusqu'à 830 000 barils de pétrole brut par jour jusqu'au golfe du Mexique une fois terminé.

Photo : La Presse canadienne / Alex Panetta

Radio-Canada

La construction du projet de pipeline Keystone XL est officiellement lancée vendredi en Alberta. C'est un jour que la province et TC Énergie, le promoteur du projet, attendent depuis plus d’une décennie.

Si la construction de Keystone XL est déjà en cours dans trois états américains, ce début des travaux pour le tronçon albertain de 270 km est un signe que le projet avance encore un peu plus. Jason Kenney était d’ailleurs dans le sud-est de l'Alberta, à Oyen, pour célébrer cette nouvelle.

Nous sommes enfin ici pour lancer la construction du projet en Alberta. Nous allons enfin réaliser ce projet, se réjouit le premier ministre de l’Alberta.

Pour que ce jour arrive plus rapidement, Jason Kenney a annoncé en mars dernier un investissement cette année de 1,5 milliard de dollars dans le projet, suivi d'une garantie de prêt de plus de 6 milliards de dollars pour les travaux de l'an prochain.

Une carte du Canada et des États-Unis. Une ligne verte relie Hardisty, en Alberta, à Steele City au Nebraska. Une ligne noire relie quant à elle Hardisty à Houston et Port Arthur au Texas.

En vert, le tracé du nouveau pipeline Keystone XL proposé qui relierait l'Alberta au golfe du Mexique, et en gris, le tracé du pipeline existant.

Photo : Radio-Canada

Keystone XL fait face depuis 12 ans à des contestations judiciaires et à l'opposition de groupes autochtones et environnementaux, autant au Canada qu'aux États-Unis.

Mais, des obstacles à sa construction risquent encore de faire surface. Le candidat à la présidence américaine, Joe Biden, a fait savoir qu’il annulerait le projet s’il est élu en novembre, comme l’a fait l’ancien président démocrate, Barack Obama. Pour sa part, Donald Trump, l’actuel président américain, qui sollicite par ailleurs un deuxième mandat, appuie le projet.

Jason Kenney indique être déjà en discussion avec des membres du parti démocrate et des élus américains pour faire valoir que le pipeline est dans l'intérêt des Américains.

D'après le plan, le projet Keystone XL devrait être en service en 2023.

Le pipeline de 1930 km devrait transporter environ 830 000 barils de pétrole par jour jusqu'aux raffineries du Texas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Industrie pétrolière