•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de la saison de la pêche dans la zone 23 : le pire ne s'est pas produit

La saison de pêche au homard se termine samedi dans la zone 23 (archives).

Photo : Radio-Canada / Guy R. LeBlanc

Radio-Canada

Malgré la pandémie et des activités qui ont débuté en retard, les homardiers dressent un bilan relativement positif de la saison de pêche 2020 qui prendra fin samedi dans la zone 23, au Nouveau-Brunswick.

Les pêcheurs de cette zone, qui s’étend de Dalhousie à Pointe-Sapin, ont d’abord craint que la saison soit annulée. Ils ont finalement pris la mer avec deux semaines de retard.

Le homard était au rendez-vous. Yves Blanchard, le représentant de l'Union des pêcheurs des Maritimes (UPM) de Pokeshaw à New Mills, estime que les homardiers ont réalisé entre 70 % et 80 % des captures, comparativement aux saisons précédentes.

Plusieurs sources d’inquiétudes

En début de saison, plusieurs redoutaient que le coronavirus s'invite sur les bateaux ou dans les usines de transformation, comme cela avait été le cas dans une usine de la Gaspésie.

Heureusement, les scénarios les plus sombres ont été évités.

Martin Mallet.

Martin Mallet, directeur général de l'Union des pêcheurs des Maritimes (archives)

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Les pêcheurs ont réussi à faire leur pêche cette année sans avoir ce virus-là à bord de leur bateau. Même chose au niveau des usines, les choses se sont passées beaucoup mieux qu'on le pensait, explique Martin Mallet, le directeur général de l’Union des pêcheurs des Maritimes.

Les acteurs de l'industrie des pêches entretenaient de nombreuses inquiétudes.

On redoutait que la pandémie fasse diminuer la demande des acheteurs étrangers et les pêcheurs étaient préoccupés par l’imposition de quotas de débarquement par les transformateurs en début de saison.

L'incendie d'une usine de transformation de homard à Val-Comeau a également été un dur coup.

Des profits à la baisse

En dépit des difficultés, les pêcheurs ont réussi à sauver la saison qui aurait pu être pire, selon Martin Mallet.

Le pêcheur Yvon Arseneau, près de son bateau au quai de Pointe-Verte.

Yvon Arseneau, pêcheur de homard de Pointe-Verte.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Yvon Arseneau, un pêcheur de homard de la région, se dit satisfait de la quantité de prises. Selon lui, le mérite du sauvetage de la saison revient en partie aux acheteurs, même s'il regrette la baisse du prix obtenu.

Heureusement, on a eu des acheteurs qui ont relevé le défi, puis on a réussi à vendre, dit-il.

Les pêcheurs se tournent déjà vers la prochaine saison. Ils estiment que la saison 2020 aura servi d’apprentissage pour améliorer les protocoles de santé et de sécurité en vue de la prochaine année.

D'après le reportage de François Vigneault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Industrie des pêches