•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cinéphiles de retour devant les grands écrans dès aujourd'hui

La façade extérieure du cinéma Lido

Les cinéphiles sont contents aujourd'hui de retrouver les salles de cinéma (archives).

Photo : Radio-Canada / Claude Côté

Radio-Canada

Les cinémas peuvent rouvrir leurs portes à partir de vendredi partout au Québec.

Des mesures d’hygiène ont été mises en place pour éviter la propagation de la COVID-19.

Tous les spectateurs devront se laver les mains en entrant et deux sièges devront aussi séparer chaque personne, à moins qu’elles résident à la même adresse.

Les salles ne pourront cependant accueillir que la moitié des spectateurs qu’elles peuvent normalement contenir. Par exemple, une salle qui pouvait accueillir 60 personnes avant la crise peut maintenant en accueillir un maximum de 30. Pour les plus grandes salles, le maximum est établi à 50 personnes.

Deux personnes sont assises dans une salle de cinéma où des sièges qui doivent rester inoccupés sont identifiés d'un X.

Un peu comme ailleurs dans le monde, dans les cinémas du Québec, deux sièges vides devront séparer les cinéphiles à moins qu'ils habitent à la même adresse (archives).

Photo : Associated Press / Sakchai Lalit

Cette mesure rendra plus difficile l’atteinte de la rentabilité pour les cinémas, selon le directeur général des Ciné-Centre de Baie-Comeau et de Sept-Îles, Claude Rémillard.

À court terme, c’est sûr que ce n’est pas viable. Par contre, il nous faut une période de rodage, indique M. Rémillard.

Il explique aussi qu’il doit maintenant nettoyer les sièges, les appuis-bras et les porte-gobelets entre chaque représentation.

Habituellement, un entracte de 30 minutes était suffisant pour ramasser le plus gros, donner un coup de balai rapide, rasseoir les gens, puis recommencer. Là, on met des entractes d’un peu plus d’une heure, raconte-il.

Du ruban adhésif marque le sol pour établir une distance à garder entre chaque spectateur au comptoir de nourriture.

Les salles de cinéma n'échappent pas aux règles de distanciation physique.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Nouveauté au cinéma Lido

Au cinéma Lido à Rimouski, les clients pourront désormais payer par carte de crédit ou de débit afin de réduire la manipulation de monnaie. Une option que le copropriétaire du cinéma Lido à Rimouski, Alexandre Hurtubise, souhaitait mettre en place bien avant la pandémie.

Alexandre Hurtubise porte des lunettes et un t-shirt.

Alexandre Hurtubise, copropriétaire du cinéma Lido à Rimouski (archives)

Photo : Radio-Canada / Dominic Tardif

Par ailleurs, les spectateurs peuvent également acheter leur billet sur le site web. Étant donné qu’il y a une capacité maximum de 50 personnes [dans la salle], je dirais qu’il y a plus de gens qui veulent s’assurer d’avoir une place. Donc, c’est un bon moyen de réserver ses places, même plusieurs jours à l’avance parce que les billets sont en ligne, explique Alexandre Hurtubise.

Les gestionnaires de cinémas de l’Est-du-Québec ont dû redoubler de créativité pour créer une programmation attrayante pour les spectateurs. Pour tout de suite, la programmation dans les salles sera composée de films québécois et de grands classiques du cinéma.

Les salles de cinéma n’ont pas pu rouvrir comme prévu aux États-Unis, ce qui retarde la sortie de certains films prévus pour cet été, explique le directeur général des Ciné-Centre de Baie-Comeau et Sept-Îles.

D'après les informations de Marie-Christine Rioux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Cinéma