•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les premiers patients de la nouvelle maison Albatros arrivent lundi

La façade de la maison Albatros

La nouvelle Maison Albatros va accueillir ses premiers résidents le 6 juillet 2020.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Radio-Canada

La nouvelle Maison Albatros, à Trois-Rivières, va accueillir lundi prochain ses premiers résidents. Trois personnes en fin de vie seront transférées de l’ancienne à la nouvelle maison et une nouvelle personne y fera son entrée mardi.

Un lit médical dans une chambre avec télévision et une grande fenêtre.

Il y a 12 chambres dans la nouvelle Maison Albatros, mais l’organisme a actuellement du financement pour 10.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

La capacité de la maison de soins palliatifs passera de 6 à 10 lits, mais l’organisme a fait construire 12 chambres, dans l’espoir d’obtenir du financement du ministère de la Santé du Québec pour pouvoir accueillir plus de gens.

Oui, dans la région, il y a un besoin. Présentement, la Maison Albatros avait six chambres et il y a des demandes qui étaient refusées, parce que c’était plein, soutient le président du conseil d’administration de la Maison Albatros, Denis Côté.

L'homme debout dans une cour.

Le président du C.A. de la Maison Albatros, Denis Côté, trouve que l'environnement extérieur de la nouvelle bâtisse est merveilleux.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

On sait que la région de Trois-Rivières, c’est vieillissant et donc la demande va être là et en plus, ce que les gens ne pensent pas des fois, c’est qu’ils s’imaginent que c’est juste pour Trois-Rivières, mais non, les gens de la rive sud, de Bécancour, Nicolet, Champlain, peuvent venir ici à la Maison Albatros.

Denis Côté, président du conseil d’administration de la Maison Albatros

Une nouveauté a fait son apparition à la nouvelle Maison Albatros : la salle d’hydrothérapie qui saura aider les patients à soulager certains maux.

Une salle d'hydrothérapie comportant un bain et un lève-personne.

La nouvelle Maison Albatros compte une salle d’hydrothérapie, ce qu’il n’y avait pas dans l’ancien bâtiment.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

En plus, ce qu’on a de nouveau, c’est une petite armoire chauffante pour les serviettes. On sort la serviette chaude, on lui met sur les épaules, c’est un petit moment de douceur et c’est ça la Maison Albatros, on essaie de trouver les moments de douceurs le plus possible pour les patients.

Denis Côté, président du conseil d’administration de la Maison Albatros

Les familles souvent au chevet des patients aussi pourront profiter d’un peu plus de confort.

On des améliorations pour la famille aussi, c’est un lit qui est encastré dans le meuble pour que les gens puissent rester coucher ici avec le membre de leur famille, se réjouit M. Côté. Aussi, il y a un coin travail également avec un bureau. Il y a le wi-fi partout. Avec le télétravail aujourd’hui, c’est pratique.

Un lit encastrable dans le coin d'une chambre. Une toile est au dessus du lit.

Le lit encastré dans le mur est une nouveauté qui permettra aux gens de pouvoir facilement rester avec leur proche en fin de vie.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Autre nouveauté : l’aide médicale à mourir y sera administrée à partir du mois de janvier, seulement aux résidents qui feront ce choix durant leur séjour. Quelqu’un qui a déjà demandé l’aide médicale à mourir ne peut finir ses jours à la Maison Albatros.

Des oeuvres d’art d’artistes de la région se retrouvent sur les murs de la nouvelle Maison Albatros, à Trois-Rivières.

Des oeuvres d’art d’artistes de la région se retrouvent sur les murs de la nouvelle Maison Albatros, à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Les travaux, légèrement retardés en raison de la pandémie de la COVID-19, ont duré environ 9 mois. Les premiers résidents sont accueillis un mois plus tard que prévu.

Une toile exposée dans l'un des corridor de la maison albatros.

Normand Boisvert est l’un des peintres exposés à la nouvelle Maison Albatros.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

La construction de la nouvelle Maison Albatros est un projet de trois millions de dollars financés uniquement par des dons. À l’heure actuelle, 2,2 millions de dollars ont été amassés, soit les trois quarts de l’objectif.

Une cour arrière avec de nombreux arbres et buissons.

La nouvelle Maison Albatros est située sur un terrain qui appartenait aux Filles de Jésus. Deux statues religieuses ont été données à une personne, qui souhaite rester anonyme, qui s’est engagée à en prendre soin.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Elle est située sur le terrain de l’ancienne infirmerie de la congrégation des Filles de Jésus.

La Maison Albatros a accueilli 2580 patients depuis son ouverture en 1985.

Avec les informations de Marilyn Marceau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Aide médicale à mourir