•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CHSLD Horace-Boivin de Waterloo fermera ses portes

L'affiche à l'entrée du terrain du Centre d'hébergement Waterloo.

À l'hiver 2021, les résidents du CHSLD Horace-Boivin de Waterloo devront déménager, soit dans le CHSLD voisin, soit à Granby.

Photo : Radio-Canada / Fanny Lachance-Paquette

Après avoir déclenché une levée de boucliers au sein de la population de Waterloo en 2017 pour le maintien des places dans la région, le CHSLD Horace-Boivin mettra fin à ses services en janvier prochain.

L’annonce a été faite officiellement ce vendredi à Waterloo. Présentes sur place, la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, et la ministre déléguée à l’Éducation, ministre responsable de la Condition féminine et députée de Brome-Missisquoi, Isabelle Charest, ont par le fait même annoncé l’agrandissement du Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Santé Courville, situé juste de l’autre côté de la rue.

Ce sont 22 des 44 résidents du CHSLD Horace-Boivin qui seront accueillis dans la nouvelle aile de leur voisin, dont l’ouverture est prévue à l’hiver 2021. Une fois les travaux d'agrandissement terminés, le CHSLD Courville comptera 66 lits privés conventionnés.

Une pelle mécanique et des cônes montrent que les travaux de construction sont commencés dans la cour du CHSLD.

La construction de la nouvelle aile du CHSLD Santé Courville sera terminée à l'hiver 2021.

Photo : Radio-Canada / Fanny Lachance-Paquette

Les autres places seront transférées au CHSLD de Granby, dont l'ouverture est prévue en janvier, donc au même moment que la fin des travaux à Waterloo.

La ministre Marguerite Blais a souligné que le CHSLD Horace-Boivin était un centre de transition, ce qui signifie que pour plusieurs résidents il ne s’agissait pas du milieu de vie qu’ils avaient choisi en priorité.

En 2018, après de fortes protestations des résidents de Waterloo, Gaétan Barrette, alors ministre de la Santé, avait consenti à conserver 22 places dans le CHSLD Horace-Boivin après la réalisation de rénovations à hauteur de 5 M$.

Le gouvernement actuel soutient que ces 5 M$ octroyés étaient toutefois insuffisants pour rénover le CHSLD vétuste et le maintenir ouvert. C’était utopique de penser qu’on pouvait refaire un milieu de vie qui rencontrait les besoins [avec 5 M$] explique la ministre Isabelle Charest. 

Elle se réjouit toutefois du maintien des places dans la municipalité pour les résidents de Waterloo et le maintien des postes et des conditions de travail des employés du CHSLD Horace-Boivin. C'était la solution la plus sensée et la plus bénéfique pour nos citoyens , conclut-elle.

Stéphane Tremblay, président-directeur général du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, voit d’un bon oeil cette annonce. Ainsi les résidents ne devront effectuer qu’un seul déménagement. Dans le premier scénario envisagé, ils auraient dû déménager du CHSLD Horace-Boivin pendant les travaux pour s’y réinstaller ensuite.

Il soutient aussi que les résidents déplacés auront droit à une amélioration de la qualité de l’accompagnement, de la qualité de vie

Pour 22 personnes, leur milieu de vie va demeurer Waterloo. C’est la beauté de l’annonce actuelle.

Stéphane Tremblay, pdg CIUSSS de l’Estrie-CHUS

La nouvelle n’a pas surpris le maire de la municipalité Jean-Marie Lachapelle. On s’y attendait un petit peu. [...] On est satisfaits quand même. On sait que les gens qui sont ici [au CHSLD Santé Courville ] sont bien traités, dit-il. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Établissement de santé