•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les derniers militaires quittent les foyers pour aînés en Ontario

Le rapport accablant de l'armée sur cinq centres de soins de longue durée a eu l'effet d'une onde de choc en Ontario.

Deux militaires discutent ensemble. Ils portent un masque.

Des soldats avaient été déployés dans sept foyers pour aînés en Ontario.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

Le dernier contingent de soldats qui avaient été déployés dans les centres de soins de longue durée en Ontario termine sa mission vendredi.

Il s'agit d'une quarantaine de militaires qui travaillaient au foyer pour personnes âgées Woodbridge Vista, en banlieue de Toronto.

Ces derniers se placeront en isolement préventif avant de rejoindre leur base, indique la majore Sonia M. I. Dumouchel Connock.

À la demande du gouvernement de Doug Ford, l'armée avait dépêché en avril des infirmières et des techniciens médicaux, notamment, dans des foyers pour aînés de l'Ontario qui peinaient à faire face à des éclosions de la COVID-19.

Au total, des militaires ont été déployés dans sept foyers de la province. Leur tâche allait du nettoyage à la préparation des aliments pour les résidents.

Ces soldats ont noté dans certains établissements des conditions déplorables d'hygiène et de contrôle des infections. Leur rapport en mai a eu l'effet d'une onde de choc en Ontario.

Nous sommes redevables à nos braves militaires des Forces armées canadiennes, ainsi qu'aux familles des militaires qui les soutiennent, pour les services qu'ils ont rendus à notre province pendant cette crise.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Les militaires avaient commencé à la fin mai à quitter graduellement les foyers pour aînés où ils avaient été déployés.

La majore Dumouchel Connock souligne que ce déploiement a été une première dans l'histoire de l'armée en sol canadien. Cela démontre l'habileté des membres des Forces armées à faire face à n'importe quel défi pour aider nos concitoyens canadiens, dit-elle.

Rapport accablant

Le gouvernement Ford dit avoir agi immédiatement à la suite de la publication du rapport accablant de l'armée en mai, entre autres en accordant un financement accru et en déployant de façon permanente des inspecteurs dans les cinq foyers montrés du doigt.

La province a par ailleurs confié à des hôpitaux la gestion de certains centres d'hébergement jugés incapables d'endiguer la propagation de la COVID-19.

Le gouvernement souligne que le nombre d'éclosions dans les centres de soins de longue durée est passé de 150 le 25 mai à 44, le 2 juillet. Par ailleurs, le nombre de cas actifs chez les résidents est passé de 1855 à 167 durant cette période.

Toutefois, l'opposition néo-démocrate a réclamé une enquête publique sur les soins de longue durée, plutôt que la commission d'enquête annoncée par le gouvernement.

Par ailleurs, l'ombudsman provincial, Paul Dubé, a ouvert une enquête pour voir si le gouvernement Ford avait bien surveillé les foyers durant la pandémie.

Plus de 1700 décès de résidents des centres de soins de longue durée en Ontario sont liés à la COVID-19, selon le dernier bilan de la santé publique. C'est plus de 60 % du nombre total de décès liés au coronavirus dans la province.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Coronavirus