•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Innus lèvent leur barricade aux abords de la Moisie

Le chemin d'accès à la rivière Moisie n'est plus bloqué par une barricade.

L'accès à la rivière Moisie était bloqué depuis une dizaine de jours.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Le secteur de Winthrop-Campbell de la rivière Moisie, à Sept-Îles, est à nouveau accessible par la route depuis vendredi matin. La barricade qui en bloquait l’entrée a été démantelée peu avant 9 h.

Ce démantèlement aurait été ordonné par le conseil de bande de Uashat mak Mani-utenam qui a refusé nos demandes d’entrevue sur le sujet.

Un tracteur de chantier en action dans un chemin forestier.

Un tracteur a démantelé la barricade qui bloquait le chemin d'accès au secteur Winthrop-Campbell.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Des revendications territoriales sont au cœur du litige, mais des négociations seraient en cours avec les propriétaires des lieux. Un de ses conseillers a toutefois confirmé à Radio-Canada qu'une première rencontre a bel et bien eu lieu entre des membres du conseil et des représentants du Club Adams.

L’accès routier a été bloqué pendant plus d’une semaine par des Innus de la communauté de Uashat mak Mani-utenam, qui, invoquant leurs droits ancestraux, revendiquent le droit de construire des chalets sur des terrains situés sur le territoire du Club Adams.

Peu après le démantèlement de la barricade, des pêcheurs ont emprunté le chemin menant à la rivière.

Un homme entre dans un canot motorisé sur les berges d'un plan d'eau.

Des pêcheurs attendaient la réouverture pour aller chercher leur embarcation.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Ils se disent satisfaits de pouvoir accéder à la rampe de mise à l'eau avec leur véhicule, alors que la saison de pêche au saumon tire à sa fin.

La surveillance du secteur Winthrop-Campbell finit demain, le 4 juillet. Alors c'est important pour nous de sortir nos bateaux, pour ne pas qu'il y arrive de vandalisme. On sait jamais ce qui peut arriver. Ça peut être n'importe qui qui vient faire du vandalisme ou faire des vols. Alors c'est important pour nous de pouvoir entrer et sortir notre bateau, juge Daniel Girard, un pêcheur sportif.

Un homme souriant devant la rivière Moisie

Daniel Girard est un pêcheur de saumon

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Le secteur Winthrop-Campbell appartient au Club Adams, mais est administré par l’Association de protection de la rivière Moisie, qui n’a pas voulu commenter le dossier, pour l'instant.

Avec les informations de Marc-Antoine Mageau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Autochtones