•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bientôt une piscine semi-olympique à Blanc-Sablon?

Le village de Blanc-Sablon

Le village de Blanc-Sablon pourrait bientôt accueillir une piscine semi-olympique et un terrain de jeux intérieur (archives).

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Une piscine semi-olympique et un terrain de jeux intérieur pourraient bientôt voir le jour à Lourdes-de-Blanc-Sablon, en Basse-Côte-Nord.

Plusieurs résidents de la municipalité de Blanc-Sablon se mobilisent depuis l’année dernière pour doter la municipalité de telles infrastructures sportives.

Le comité responsable du projet, qui compte sept membres de la communauté, a présenté une demande au Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives du ministère de l’Éducation du Québec.

Avec le peu de temps que nous avions pour nous préparer avant la date butoir, nous avons quand même réussi à présenter un projet à la dernière minute, explique Éric Monger Jones, membre du comité de travail.

Le projet de doter la municipalité d'une piscine ne date pas d’hier : une première initiative avait eu lieu en 2001.

À écouter : l'entrevue d'Éric Monger Jones, membre du comité de travail du projet, à l’émission Bonjour la Côte

Un projet structurant pour la municipalité

La piscine, d’une taille de 25 mètres, et le terrain de jeux intérieur seraient annexés à l’aréna actuel du village et inclurait un espace culturel, pour devenir ainsi le Complexe sportif et culturel de Blanc-Sablon.

Ça deviendrait un peu le cœur du village.

Éric Monger Jones, membre du comité de travail du projet.
L'aréna de Blanc-Sablon.

Le projet de complexe sportif et culturel serait adjacent à l'aréna de Blanc-Sablon.

Photo : Photo offerte par Eric Monger Jones

Le terrain de jeux intérieur permettrait à la communauté de Blanc-Sablon de pouvoir pratiquer des activités sportives malgré les aléas de la météo et les vents puissants qui balayent souvent la région.

La température clémente pour faire des activités à l’extérieur n’est pas toujours au rendez-vous, explique-t-il. Ce n’est pas évident pour les jeunes enfants de passer de longues journées dehors.

Le terrain de jeux intérieur serait donc utilisé été comme hiver par la communauté.

Intérêt au Labrador

En présentant le projet de l’autre côté de la frontière provinciale, le comité de travail s’est rendu compte qu’il y avait un intérêt parmi les résidents du Labrador.

La frontière [entre les deux provinces] est un peu imaginaire. Il y a beaucoup de voyagements entre les deux bords et beaucoup de services que nous nous partageons, explique Éric Monger Jones.

La prochaine étape consistera à organiser des activités afin d'amasser des fonds pour compléter le financement du projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Activités sportives