•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Services aériens régionaux : mise en place d’une cellule de crise

Des passagers embarquent dans un petit avion.

Un avion d'Air Canada se trouve sur une piste d'atterrissage.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Radio-Canada

L’Alliance de l’industrie touristique du Québec, la Fédération des chambres de commerce du Québec, le Réseau québécois des aéroports et l’Union des municipalités du Québec entendent réagir de concert à la récente annonce d’Air Canada de suspendre une trentaine de ses liaisons régionales. Ces organisations ont donc créé conjointement une cellule de crise dont la première rencontre doit avoir lieu dès la semaine prochaine.

Le maire d’Alma, Marc Asselin, qui est membre du conseil d’administration de l’UMQ, salue cette initiative.

À son avis, les services aériens régionaux sont dans un piteux état à l’heure actuelle.

C’est impensable dans un pays moderne, comme le Canada, d’avoir autant d’écart entre les grands centres et les régions [au chapitre des transports], juge-t-il.

Montréal a un métro. C’est l’ensemble de la population du Québec qui paye pour ça, mais on n’en a pas besoin dans les régions. On a besoin de liaisons aériennes rapides, martèle M. Asselin.

D’après lui, de tels services sont indispensables non seulement pour les gens d’affaires, mais aussi pour les touristes.

Il soutient que les régions comptent de formidables attraits, mais que, dans l’état actuel des choses, les visiteurs provenant des grands centres peinent à s’y rendre dans des délais raisonnables pour pouvoir en profiter.

Un moment idéal

S’il faut en croire Marc Asselin, avec la COVID-19, on voit une ouverture de plus en plus grande vers l’autonomie.

Selon lui, le contexte est donc tout indiqué pour repenser les services aériens régionaux.

Il estime qu’au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la solution va passer par un mouvement appartenant à des gens d’ici, faisant ainsi allusion à la coopérative Air du Lac-Saint-Jean.

Quant à l’idée soulevée par certains élus de créer une nouvelle compagnie aérienne purement québécoise pour assurer les liaisons régionales à l’avenir, M. Asselin souligne qu’il pourrait aussi s’agir d’une belle approche.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Transports