•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un mois de juin marqué par la chaleur... et le manque de pluie

Vue rapprochée d'un thermomètre indiquant 31 degrés Celsius et en arrière-plan des gens sur une plage.

Des températures au-dessus des normales ont été enregistrées à plusieurs reprises pendant le mois de juin (archives).

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Radio-Canada

Les régions de l'Est-du-Québec ont reçu près de deux fois moins de pluie pendant le mois de juin cette année par rapport aux normales enregistrées par Environnement Canada.

Une grande partie de la province affiche un déficit en précipitations entre 25 et 75 %, peut-on lire dans le bilan mensuel des météorologues.

C'est à Sept-Îles que l'écart entre la pluie tombée et les normales saisonnières a été le plus marqué dans l'Est-du-Québec.

Précipitations reçues en juin et normales mensuelles

  • Mont-Joli : 50 mm (normale : 82 mm)
  • Gaspé : 43 mm (80 mm)
  • Îles-de-la-Madeleine : 52 mm (76 mm)
  • Sept-Îles : 37 mm (99 mm)

Source : Environnement Canada

Environnement Canada indique que les deux importantes vagues de chaleur qu'a connues le Québec ont aussi élevé le bilan mensuel des températures moyennes.

Des vacanciers sur la plage de Sainte-Luce, au Bas-Saint-Laurent.

La journée du 17 juin a été marquée par un temps très chaud, notamment à Sainte-Luce.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

À Gaspé, la température moyenne observée en juin était de 14,8 °C, soit 1,7 degré au-dessus des normales saisonnières. Il s'agit de l'écart le plus marqué dans l'ensemble de la province.

Par ailleurs, les météorologues soulignent que Sept-Îles a rivalisé avec la Floride le 18 juin, alors que les températures ont bondi à 36,6 °C, un record absolu pour l'endroit.

Des records de chaleur ont aussi été fracassés dans plusieurs villes de l'Est-du-Québec au cours du dernier mois, dont l'un vieux de 125 ans, à Carleton-sur-Mer.

Environnement Canada prévoit un mois de juillet chaud pour le Québec, et ne prévoit pas de précipitations importantes pour les deux prochaines semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !