•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le masque n'est pas obligatoire dans les trains de banlieue GO à Toronto

Un train GO arrive à la gare Union.

Un train de banlieue GO arrive à la gare Union à Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Alors que le masque est obligatoire dans le métro, les autobus et les tramways à Toronto, il ne l'est pas dans les trains et les autobus de banlieue GO.

L'agence provinciale Metrolinx, qui gère GO, incite les usagers à porter un couvre-visage pour freiner la transmission de la COVID-19, mais sans l'exiger.

Metrolinx dit suivre les recommandations du médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr David Williams, qui, tout comme le premier ministre Doug Ford, préfère adopter une approche volontaire au sujet du masque.

La porte-parole de Metrolinx, Anne Marie Aikins, ajoute que cette approche « a bien fonctionné pour limiter la propagation du virus parmi notre personnel et les usagers ». Depuis le début de la pandémie, seulement 8 des 4300 employés de Metrolinx ont été infectés, fait-elle valoir.

Toutefois, le port du masque est obligatoire pour les employés de Metrolinx.

L'agence provinciale a lancé une campagne de sensibilisation auprès des usagers sur le couvre-visage il y a deux semaines, ajoute Mme Aikins.

Nous voulons que les usagers portent un couvre-visage, mais nous utilisons l'éducation plutôt qu'une réglementation pour encourager les gens.

Anne Marie Aikins, porte-parole de Metrolinx

Mme Aikins rappelle que le masque n'est pas une panacée et qu'il est important de continuer également à se laver les mains fréquemment et à pratiquer la distanciation physique.

Elle ajoute que certaines personnes ne peuvent pas porter un masque pour des raisons médicales, notamment.

Masque obligatoire ailleurs à Toronto

Dans le métro, les autobus et les tramways à Toronto, le couvre-visage est exigé depuis le 2 juillet. La Commission des transports de Toronto (CTT) exempte toutefois ceux qui sont incapables de porter un masque et les enfants de moins de deux ans.

Par ailleurs, même si un usager qui ne porte pas un masque peut, en théorie, faire face à une amende de 165 $, la CTT a indiqué qu'elle privilégierait l'éducation plutôt que la distribution d'amendes.

Le port du masque sera par ailleurs obligatoire dans les commerces à Toronto à partir de mardi prochain.

Au Québec, le gouvernement Legault a annoncé que tous les usagers du transport en commun de plus de 12 ans devront porter un masque à partir du 13 juillet dans la province. Les contrevenants se verront interdire l'accès aux autobus et au métro.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Coronavirus