•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq quartiers de Winnipeg sélectionnés pour la collecte des déchets alimentaires

Un ensemble de déchets servant à faire du compost.

La plupart des grandes villes canadiennes ont mis en place des programmes de collecte des déchets alimentaires organiques.

Photo : iStock

Radio-Canada

Environ 4000 ménages de Winnipeg feront partie d’un nouveau projet pilote visant à composter les déchets alimentaires afin de réduire les émissions de méthane de la décharge municipale.

Les participants recevront des bacs de collecte ainsi que des seaux pour leur cuisine, où ils pourront placer les pelures de banane, des os de poulet ou tout autre déchet alimentaire.

Cinq quartiers ont été sélectionnés pour participer au projet pilote de la Ville de Winnipeg, soit Linden Wood (sud-ouest), St. George (Saint-Vital), Inkster Gardens (nord-ouest), Mission Gardens (Transcona), et Daniel McIntyre (West End/central)

Selon la Ville, ces quartiers ont été sélectionnés parce qu'ils reflètent une diversité de Winnipégois et de types de maisons et différentes façons de collecter les déchets.

Tous les ménages de ces quartiers ne feront pas partie du projet pilote. La Ville va en joindre certains en août pour les inviter à participer au projet qui commencera en octobre.

Pour l’instant, la Ville ne dispose d’aucun moyen de séparer les déchets alimentaires compostables des autres ordures. Ils se retrouvent donc à la décharge.

Dans le cadre de ce projet, les déchets alimentaires seront plutôt acheminés par camion vers l'installation de gestion des ressources de Brady Road, où ils seront compostés.

La Ville a approuvé le projet pilote en décembre. Il doit durer deux ans et coûter 1,8 million de dollars. Cet argent proviendra de la réserve de réacheminement des déchets de la ville, qui s'élevait à 5,2 millions de dollars au 31 décembre 2019.

La plupart des grandes villes canadiennes ont mis en place des programmes de collecte des déchets alimentaires organiques.

Dans les décharges, les déchets alimentaires pourrissent et émettent du méthane, un gaz à effet de serre plus puissant que le dioxyde de carbone.

Panneau du dépotoir Brady.

Depuis 2013, 43 puits de gaz du dépôt de la rue Brady, à Winnipeg, convertissent le méthane, un gaz pestilentiel, en composants moins nocifs et malodorants,

Photo : Radio-Canada / Thomas Asselin

Moins de 35 % des déchets de Winnipeg évitent la décharge

Les leçons tirées du projet pilote de Winnipeg pourraient aider la Ville à se rapprocher de son objectif de détourner la moitié des déchets de la décharge. En 2011, Winnipeg s'est fixé pour objectif de détourner 35 % de ses déchets en 2016, et 50 %, en 2020. Elle n'a atteint aucun de ces objectifs.

En 2009, Winnipeg avait l'un des taux de détournement de déchets les plus bas au Canada avec 15 %, selon la Ville. Au cours des cinq dernières années, près d'un tiers de tous les déchets ont été détournés de la décharge.

Le Green Action Centre, un organisme environnemental local à but non lucratif, estime qu'environ la moitié de tous les déchets de Winnipeg sont alimentaires.

Un rapport sur les résultats du projet pilote et des recommandations concernant un programme à l'échelle de la ville devrait être publié en 2023.

Une augmentation significative du taux de réacheminement des déchets n'est pas attendue sans l'introduction de nouveaux programmes de collecte et de compostage des déchets alimentaires à l'échelle de la Ville, indique un rapport qui doit être présenté lors de la réunion du 8 juillet du comité d'orientation permanent des eaux et des déchets de Winnipeg

Le taux de détournement de déchets de la Ville a légèrement baissé pour atteindre 32 % en 2019, selon ce rapport. Il était de 33 % l'année précédente.

La Ville affirme cependant que la production de déchets par habitant a diminué de 21 % depuis 2011.

Avec les informations de Bryce Hoye

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Recyclage