•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une majorité de parents favorable à un retour en classe en septembre, révèle un sondage

Des enfants font la file. Ils ont leur sac à dos et ils sont prêts à quitter leur classe.

Les parents ont pu s'exprimer sur leur vision de l'enseignement à distance et d'un possible retour en classe en septembre.

Photo : Radio-Canada / Marie-Lise Mormina

Les parents semblent prêts à envoyer à nouveau leurs enfants en classe dès septembre. C’est ce qui ressort d’un sondage du gouvernement du Manitoba.

Je ne suis pas du tout surprise avec ces résultats, indique Lillian Klausen, présidente des Éducatrices et éducateurs francophones du Manitoba (EFM). L’engagement à la maison est difficile à long terme, et je pense qu’on est prêt à retourner en classe.

Le sondage a été mené entre le 12 et le 21 juin. Près de 31 00 parents d’élèves manitobains y ont pris part.

Selon les résultats, 75 % des parents approuvent l’idée que leurs enfants puissent de nouveau aller en classe en septembre.

Par ailleurs 15 % d'entre eux ont répondu ne pas vraiment approuver l'idée, et 8 %, pas du tout.

Un peu plus de la moitié des personnes sondées indiquent qu'elles laisseront leurs enfants prendre l’autobus scolaire pour se rendre en classe.

L'enseignement à distance, une inquiétude

De plus, le sondage révèle que les parents n’ont pas toujours bien vécu ces derniers mois d’enseignement à distance.

En effet, 31 % d’entre eux estiment que cette façon de faire a bien marché, 24 % sont plus ou moins d’accord, et 33 % ne sont pas du tout d’accord.

En tout, 34 % des répondants ne veulent pas voir leurs enfants continuer les cours à distance.

La moitié des répondants indiquent qu’ils ne sont pas certains de pouvoir offrir un soutien adéquat à leurs enfants s’ils devaient continuer l'école à la maison.

Avec l’enseignement à distance, les parents s’inquiètent du niveau d’apprentissage de leurs enfants, mais aussi de leur capacité à maintenir de bons contacts avec leurs camarades de classe et leurs enseignants.

La moitié des parents interrogés estiment que leurs enfants n’ont pas pu maintenir et continuer de construire leurs relations avec les autres élèves durant la période d’apprentissage à la maison.

Des rencontres bénéfiques

Selon Lillian Klausen, si la majorité des parents souhaitent que les écoles accueillent de nouveau des élèves, c’est aussi parce que les accueils partiels organisés dans les divisions scolaires au début du mois de juin ont porté fruit.

Elle estime que ces premiers pas ont permis de rétablir le lien de confiance entre les parents et le corps enseignant.

Cela a démontré que nous allions prendre les bonnes décisions, qu’on aura de l’équipement de protection individuelle. Les parents sentent que nous allons mettre des mesures en place pour pouvoir répondre au scénario que le gouvernement choisira pour le mois de septembre, dit Lillian Klausen.

La plupart des mesures d’hygiène proposées par le gouvernement, comme l’utilisation de gel désinfectant, le lavage fréquent des mains et le respect de la distanciation physique est approuvée par de nombreux parents.

C’est sur la question du port du masque que les avis diffèrent le plus. En effet, 28 % des personnes interrogées sont en faveur du port du masque, et 27 %, pas du tout.

Porter un masque n’est pas vraiment dans nos habitudes, souligne Lillian Klausen.

L'EFM attend maintenant de voir quel scénario le gouvernement va choisir pour le retour en classe. Cette annonce devrait avoir lieu au début du mois d'août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Éducation