•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramway : le fédéral appuie la nouvelle mouture

Maquette conceptuelle de l'extérieur de la station, construite en vitre et en bois.

Il sera possible d'entrer à la station D'Youville à partir du boulevard Honoré-Mercier.

Photo : Ville de Québec

Le gouvernement Trudeau ne veut laisser planer aucun doute sur son appui au projet structurant de transport en commun de la Ville de Québec. Même si le volet trambus a été abandonné, le fédéral estime que le chantier doit aller de l’avant.

Nous avons confirmé l’investissement fédéral le plus important de l’histoire de Québec, rappelle le directeur des communications du président du Conseil du trésor, Karl Sasseville.

Dans un courriel acheminé à Radio-Canada, M. Sasseville assure que l’appui de son patron, Jean-Yves Duclos, n’a pas vacillé.

Nous continuons à croire fermement à la pertinence et à la validité de ce projet. Il faut aller de l’avant.

Karl Sasseville, directeur des communications du président du Conseil du Trésor

Selon Karl Sasseville, le président du Conseil du trésor et député de Québec demeure un ardent partisan d’un système de transport collectif structurant pour la Capitale-Nationale.

Le retrait du trambus, qui devait circuler entre le pôle D’Estimauville et l’Université Laval en empruntant le boulevard Charest, ne change rien.

Legault hésitant

Mardi, le premier ministre François Legault a demandé plus de temps afin d’analyser la nouvelle mouture du projet.

Selon lui, il importe d’assurer que les citoyens de la périphérie de Québec puissent profiter du nouveau système.

Il faut que les banlieues soient bien desservies. Ce que j’ai demandé à Régis Labeaume, c’est de nous donner un peu de temps pour bien analyser la desserte des banlieues, a expliqué M. Legault.

Avec une contribution de 1,8 milliard de dollars, le gouvernement du Québec demeure le plus important bailleur de fonds du projet. Le fédéral injecte 1,2 milliard dans le chantier et la Ville de Québec 300 millions.

Pas de commentaires du maire

Aux côtés des ministres provinciaux Jean Boulet et Éric Caire pour une annonce à saveur numérique, le maire Labeaume s’est fait avare de commentaires, vendredi.

Les audiences du BAPE commencent lundi, on va se revoir, a-t-il lancé aux journalistes.

Éric Caire n’a pas voulu en ajouter. En 2018, c’est lui qui avait appuyé le projet de réseau structurant de transport en commun au nom de la Coalition avenir Québec, à titre de porte-parole du parti pour la Capitale-Nationale.

Le premier ministre a été clair. Je n’ai rien à dire pour le moment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique