•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du prêt-à-porter au masque : une entreprise s’adapte à la pandémie

Un gros plan sur l'aiguille de la machine à coudre d'une femme qui effectue la finition d'un masque aux couleurs du drapeau canadien.

L'entreprise Tama Design est devenue O’Canada, un atelier de fabrication et de vente de masques.

Photo : Radio-Canada / Dean Gariepy

Radio-Canada

Une entreprise de mode de Toronto a transformé ses installations pour s’adapter à la pandémie.

L’entreprise Tama Design fabrique des vêtements pour des chaînes de prêt-à-porter féminin depuis 26 ans.

Lorsque la pandémie de COVID-19 a frappé, la production dans l’industrie de la mode, comme dans plusieurs autres secteurs, s’est soudainement arrêtée.

Alors que ses clients habituels annulaient leurs commandes, la présidente de l’entreprise Ann-May Cheng a choisi de poursuivre sa production, mais pour un tout nouvel accessoire mode : le couvre-visage.

L’objectif était d’abord de répondre aux appels des hôpitaux qui demandaient aux personnes qui étaient en mesure de le faire de créer des masques en tissu.

Une travailleuse derrière une machine à coudre fabrique une section d’un masque.

Des employés ont pu conserver leur emploi pendant la pandémie malgré l’absence de commandes pour les produits courants de l’entreprise.

Photo : Radio-Canada / Dean Gariepy

Des centaines de masques ont ainsi été distribués par Tama Design.

Mais rapidement, Mme Cheng a compris que la demande pour des masques va continuer de croître pour un certain temps.

Elle et son fils ont créé, en quelques jours seulement, un site web pour leur nouvelle entreprise, O’Canada.

Les commandes pour les masques, à l'effigie du drapeau canadien, sont si nombreuses que l’entrepreneure a pu garder plusieurs de ses employés durant la pandémie.

Ann-May Cheng envisage de poursuivre la production de masques même lorsque les carnets de commandes pour ses autres designs seront à nouveau remplis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Mode et beauté