•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Intimidation : des touristes annulent leurs vacances à l’Île-du-Prince-Édouard

Une affiche avec un coeur « PEI » devant le pont de la Confédération.

En 2019, les touristes des autres provinces de l’Atlantique ont représenté 60 % du marché touristique de la province.

Photo : Radio-Canada / John Robertson

Radio-Canada

Le ministre du Tourisme de l’Île-du-Prince-Édouard demande aux habitants de la province d’être plus accueillants avec les touristes.

Depuis que le gouvernement provincial a autorisé les séjours des résidents de l'extérieur, plusieurs touristes ont dénoncé des histoires d'intimidation et de vandalisme.

C'est certainement alarmant… Cela nous a pris une vie à construire ce produit touristique, se désole Matthew MacKay, le ministre du Tourisme de l’Île-du-Prince-Édouard, face aux agissements de certains de ses concitoyens.

Matthew MacKay devant une carte des circonscriptions électorales.

Matthew MacKay, ministre du Tourisme, demande aux Insulaires d’être plus accueillants à l'égard des touristes (archives).

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

En effet, depuis l’ouverture, le 1er juin, des frontières de la province aux résidents saisonniers qui ont une propriété à l'Île-du-Prince-Édouard, plusieurs histoires d'inhospitalité ont circulé dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Des automobilistes ayant des plaques d'immatriculation de l'extérieur de la province se sont plaints de vandalisme et d'intimidation. Des inconnus ont laissé des notes désagréables sur leurs pare-brise ou ont abîmé leurs voitures.

Ces comportements auraient coupé l’envie à d’autres vacanciers de se rendre à l’Île-du-Prince-Édouard. Le ministre MacKay dit que des organisations touristiques lui ont confié que des vacanciers ont annulé leur séjour dans la province.

Ces réactions pourraient être dues à une peur de l’étranger engendrée par la COVID-19, selon Dennis King, le premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard.

Un bout de papier sur lequel quelqu'un a écrit au stylo bleu : « Go the fuck back to the mainland, all of PEI. »Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Miriam Leslie exhibe la note injurieuse qu'elle a trouvée sur le pare-brise de sa voiture de location.

Photo : Miriam Leslie

La santé publique a fait un travail exceptionnel et nous a guidés à travers cette pandémie. Nous devons faire confiance à la science. J'invite tous les Insulaires à soutenir le secteur touristique, a commenté Matthew MacKay.

Vendredi, à minuit, la bulle atlantique sera en vigueur dans les quatre provinces de l'Atlantique. Elle permettra aux résidents de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, de l'Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve-et-Labrador de circuler d'une province à l'autre sans devoir s'isoler pendant 14 jours.

Le ministre du Tourisme veut rassurer les Insulaires : la création de la bulle atlantique s’est faite en consultation avec la médecin hygiéniste en chef.

Et s’il existe bien une possibilité que de nouveaux cas apparaissent avec l'ouverture de cette bulle, le système de santé est mieux préparé que jamais pour faire face à la pandémie, affirme-t-il.

Nous avons des plans qui sont en place pour nous permettre de traverser cela.

Matthew MacKay, ministre du Tourisme

À ses yeux, l’urgence est maintenant de relancer l’économie et le tourisme afin de permettre aux organisations touristiques d’enfin commencer leur saison.

Il est crucial, en ce moment, de faire en sorte que notre économie commence à s'ouvrir un peu, a-t-il indiqué.

En 2019, les touristes des provinces de l’Atlantique ont représenté 60 % du marché touristique de la province.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Tourisme