•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voyager durant la pandémie : il est important de bien se renseigner, disent des assureurs

Un homme portant un masque pousse un chariot à bagages à l'intérieur de l'aéroport.

Un voyageur dans un aéroport.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Certaines personnes souhaitent voyager cet été malgré la pandémie de COVID-19, mais ne réalisent pas qu'elles ne sont pas toujours couvertes par leur assurance voyage ou santé, estime une experte en assurances.

Même si l’Europe a rouvert ses frontières aux voyageurs canadiens, Nikola Berube, directrice des ventes de l'assureur Alberta Motor Association (AMA), explique que la plupart des compagnies d’assurance ne rembourseront pas les billets si la situation change et que les billets doivent être annulés.

La chose principale à vérifier est votre couverture si vous attrapez la COVID-19. Si vous voyagez alors qu’il y a un avis publié par le gouvernement canadien dans le pays où vous voulez aller, la plupart du temps, ces vols ne sont pas remboursables même avec des assurances annulation , dit-elle.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Par exemple, les deux entreprises Manuvie et TuGo ne remboursent plus si des clients doivent annuler leur voyage en raison de la pandémie de COVID-19.

Les deux sociétés disent que le coronavirus est désormais un problème connu et que, par conséquent, la couverture d'annulation ne s'applique plus, car elle est conçue pour les incidents imprévus.

Nikola Berube ajoute que les voyages interprovinciaux ne sont pas non plus sans risques.

Il faut comprendre que tout ne sera pas couvert si on voyage dans une autre province que l’Alberta, surtout en santé. Les frais d’ambulance ou pour des ambulances aériennes pour un retour en Alberta ou des opérations de dentisterie urgente ne sont souvent pas inclus. Il pourrait aussi y avoir des frais liés au fait de manquer des vols en raison d’un séjour à l’hôpital. Donc, tout cela est à vérifier , explique-t-elle.

Le gouvernement de l’Alberta précise par courriel qu'il ne recommande toujours pas les voyages non essentiels entre provinces.

L'Alberta a conclu des accords de réciprocité avec toutes les provinces et tous les territoires pour les services médicaux assurés, sauf avec le Québec. Si on consulte un médecin au Québec, on devra peut-être avancer le montant des soins , explique le gouvernement sur son site Internet.

Nikola Berube rappelle l’importance de bien se renseigner et de poser les bonnes questions avant de prendre des billets ou d’entreprendre un voyage.

Il ne faut pas hésiter à poser des questions. Si on est atteint par la COVID-19, est-on couvert? Pour quels services est-on couvert? Y a-t-il des exclusions?, dit-elle.

Avec les informations de l'émission Eyeopener

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !