•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Albertain de 15 ans va de Canmore à la Saskatchewan en canot

Zev Heuer pose devant son canot au bord d'une rivière.

Zev Heuer s'est rendu de Canmore, en Alberta, à Missinipe, dans le nord de la Saskatchewan, en canot.

Photo : Ric Driediger

Radio-Canada

Zev Heuer a passé deux mois à pagayer à travers les montagnes, les prairies et la forêt boréale pour aller travailler en Saskatchewan.

L'adolescent de 15 ans et son chien, Blaze, sont arrivés lundi à Missinipe, en Saskatchewan. Ils ont été accueillis par des collègues et des amis qui ont pagayé avec lui pendant les derniers kilomètres de son périple.

C'était génial, super excitant , s'exclame Zev Heuer.

Son voyage a commencé le 1er mai, sur la rivière Bow, à Canmore. Son père et quelques amis l'ont accompagné jusqu’à Calgary avant de lui dire au revoir.

Zev Heuer travaille depuis deux ans à Churchill River Canoe Outfitters pendant l’été. C’est la première fois qu’il fait ce genre de trajet en canot seul, mais ce n'est pas sa première expérience d'un long périple.

Zev Heuer en canot.

Zev Heuer a été en partie inspiré par ses parents,.

Photo : Zev Heuer

Lorsqu'il n'était âgé que de 2 ans, ses parents l'ont emmené dans leur traversée du Canada, de Canmore au Cap-Breton, pour rencontrer l'auteur environnementaliste Farley Mowat.

Je me sens super à l'aise dans un canot et je pense que c’est dû à ce voyage , dit-il.

La pandémie lui a offert un peu de liberté. Après avoir terminé ses cours en ligne pour l’année scolaire, Zev Heuer s’ennuyait à la maison et a décidé d’entreprendre son voyage.

L'une des choses les plus étonnantes au Canada est que tout est connecté par l'eau, dit-il en ajoutant qu'il a vu des paysages à couper le souffle.

Au fil des jours, il s'est établi une routine et s’est habitué à pagayer toute la journée, à se construire un abri pour la nuit et à cuisiner.

Je me suis dit que je pourrais facilement passer ma vie comme ça, ajoute-t-il.

Si, au début, il s'inquiétait de la perception qu'avaient les gens autour de lui au sujet de son voyage durant la pandémie de COVID-19, il s’est vite rendu compte qu’il aurait difficilement pu être plus isolé.

Zev Heuer a connu quelques péripéties pendant son voyage. Un jour, il a vu son embarcation dériver après avoir oublié de l’attacher à la rive.

J'ai dû courir avec de l’eau jusqu'à la taille pour l'attraper, raconte-t-il.

Il croit que la modernité fait oublier le contact avec la nature, qu'il juge essentiel à une vie vraiment équilibrée.

Zev Heuer dit que ce voyage l’a endurci et l’a préparé à affronter des choses plus difficiles. Il va maintenant passer les deux prochains mois à travailler avant de retourner à l'école à l'automne.

Avec les informations de Kendall Latimer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Voyage