•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme de 53 ans réussit le défi de courir dans toutes les rues de Saskatoon

Troy Harkness qui répond aux questions du journaliste.

Troy Harkness a couru entre 10 et 20 kilomètres plusieurs fois par semaine depuis quatre ans pour atteindre son objectif.

Photo : Don Somers

Radio-Canada

Après environ 3000 kilomètres, Troy Harkness peut se vanter d’avoir couru dans toutes les rues et les ruelles et tous les sentiers de la ville de Saskatoon. Il a récemment parcouru les derniers mètres de son itinéraire, mettant la touche finale à un projet qui lui a pris quatre ans.

Troy Harkness était à la recherche d’un nouveau défi pour rester en forme. Il a décidé de combiner course et plaisir en découvrant tous les recoins de sa ville.

J’aime les défis. J’aime les itinéraires différents. J’étais fatigué de toujours courir aux mêmes endroits. Au final, ce n’était pas très difficile, soutient l’homme qui aura 54 ans dimanche.

Cette idée a pris naissance chez lui, dans le quartier de Lawson Heights. La veille de chacune de ses courses, il regardait la carte de la ville et cherchait un itinéraire différent de 10 à 20 kilomètres.

Son objectif de parcourir à la course toute la ville de Saskatoon s’est terminé au centre-ville sur l’Avenue C Nord, près de la 23e Rue.

J’ai dit [à ma femme] : "Allons boire un verre!", raconte-t-il.

Troy Harkness a aussi cartographié chacune des routes de Saskatoon en ligne, faisant progressivement passer chacune d’entre elles du bleu au rouge pour s’assurer de garder les yeux rivés vers son objectif.

Je connais assez bien la ville, dit-il en riant.

Troy Harkness court en regardant la caméra.

Au fil des années, Troy Harkness a couru sous le soleil, la pluie, la neige, mais aussi face aux forts vents.

Photo : Don Somers

L’homme avoue qu’il a involontairement traversé des routes privées au cours de toutes ces années, ce qui lui a valu quelques avertissements de certains propriétaires, mais aussi quelques discussions avec les policiers.

Troy Harkness estime que la population de Saskatoon devrait être particulièrement heureuse d’avoir accès au sentier Meewasin pour courir, faire du vélo ou marcher sur des dizaines de kilomètres au bord de la rivière Saskatchewan Sud.

Prochaine étape

Pas question pour Troy Harkness de s’arrêter à la ville de Saskatoon, puisqu’il a déjà son prochain objectif, celui de cartographier ainsi les routes de la municipalité rurale de Corman Park, qui entoure Saskatoon.

Il aimerait également s’attaquer éventuellement aux rues de Martensville, de Clavet, d'Aberdeen et d’autres communautés voisines.

Tout ça ressemble à une aventure, conclut-il.

Avec les informations de Jason Warick

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Course