•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des signes encourageants en Ontario

Une femme qui porte un masque consulte son téléphone.

29 des 34 bureaux locaux de santé publique ont cinq cas ou moins.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Santé publique Ontario confirme 153 nouveaux cas, jeudi, portant le total 35 370 cas depuis le début de la pandémie.

C'est un peu plus que les 149 nouvelles infections recensées mercredi. La province n'avait pas publié de données mercredi, à cause du férié de la fête du Canada.

Un signe encourageant selon la ministre de la Santé Christine Elliott, il y a eu 386 guérisons au cours des dernières 48 heures, soit un nombre plus élevé que celui des nouvelles infections. La proportion d'Ontariens guéris est maintenant de 86,9 %.

La ministre Elliott ajoute que 29 des 34 bureaux locaux de santé publique ont cinq cas ou moins jeudi; 23 régions n'ont pas de nouveau cas du tout.

Le médecin hygiéniste en chef rappelle que 24 des 34 régions ontariennes sont passées à la deuxième étape du déconfinement il y a trois semaines et 7 autres, il y a deux semaines.

Bien qu'il aimerait que le nombre de nouvelles infections soit encore plus bas, le Dr David Williams est dans l'ensemble satisfait. Si les indicateurs comme le nombre de tests et le taux de cas positifs continuent de s'améliorer, les régions ontariennes seront sur la bonne voie pour passer à la troisième phase du déconfinement, laisse-t-il entendre.

Le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, écoute lors d'une conférence de presse.

Le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef de l'Ontario

Photo : La Presse canadienne / Jack Boland

Ainsi, la santé publique pourrait autoriser les rassemblements de plus de 10 personnes, mais à condition que les gens continuent de suivre les mesures de prévention, précise le Dr Williams.

Il cite l'exemple du salon de manucure de Kingston à l'origine d'une éclosion. On constate que quelques cas et un peu d'insouciance peuvent avoir des répercussions à grande échelle, fait valoir le médecin hygiéniste.

Le Dr Williams ajoute qu'il ne veut pas que l'Ontario ait à reculer, après l'assouplissement des restrictions, comme des États américains ont dû le faire en raison de l'augmentation importante des nouveaux cas.

La santé publique de la région de Kingston a par ailleurs ordonné jeudi aux clients qui sont allés au salon Georgia Nail entre le 12 et le 25 juin de subir un test de dépistage et de se mettre en quarantaine pour 14 jours, peu importe le résultat du test. La semaine dernière, une directive semblable avait été transmise aux clients d'un autre salon de manucure de Kingston, Binh’s Nail and Spa, où l'éclosion a pris naissance.

Dans les exploitations agricoles

La région de Windsor-Essex, qui est aux prises avec des éclosions chez des travailleurs agricoles saisonniers, a recensé 20 nouveaux cas en deux jours, alors que le dépistage se poursuit dans plusieurs fermes, ajoute la ministre.

Trois travailleurs migrants sont morts de la COVID-19 dans la région.

La santé publique déplore 4 morts de plus dans la province, jeudi, portant le total à au moins 2680 morts. Des données plus récentes compilées par CBC font état de 2728 décès.

Infographie montrant les nouveaux cas, guérisons et morts.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le nombre de nouveaux cas, guérisons et morts, en date du 2 juillet.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Application de traçage retardée

Le gouvernement ontarien confirme que l'application fédérale de traçage des cas de coronavirus, appelée COVID Alerte, ne sera pas disponible comme prévu jeudi dans la province.

L'attachée de presse de la ministre Elliott n'a pas fourni d'explications. Elle s'est contentée de dire que l'Ontario continuait à travailler avec Ottawa pour un lancement « sous peu », sans donner de date.

L'application devait être testée d'abord en Ontario pour ensuite être rendue disponible ailleurs au Canada plus tard cet été.

1,5 million de tests

Un peu plus de 24 300 tests ont été complétés au cours des 24 dernières heures.

Si la tendance se maintient, l'Ontario pourrait franchir avant la fin du week-end le cap de 1,5 million de tests effectués depuis le début de la pandémie.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Coronavirus