•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : les écoliers anglais de retour dans les classes en septembre

Un jeune garçon marche avec son sac d'école en main et sa peluche dans l'autre.

Au moins 850 millions d'enfants ont été privés de cours dans le monde en raison de la pandémie de coronavirus.

Photo : Reuters / Hannah Mckay

Agence France-Presse

Le gouvernement britannique a annoncé jeudi vouloir renvoyer à l'école tous les élèves d'Angleterre de manière obligatoire en septembre, après avoir été très critiqué sur les ratés des premiers retours en classe dans le cadre du déconfinement.

Il est crucial qu'aucun enfant ne perde plus de temps d'éducation et c'est pourquoi, à partir de septembre, tous les enfants qui peuvent aller à l'école devront être à l'école, a déclaré devant le Parlement le ministre de l'Éducation Gavin Williamson.

Les établissements devront travailler avec les familles afin de s'assurer une présence régulière dès le début de la nouvelle année scolaire, a-t-il précisé, ajoutant ainsi réintroduire la présence obligatoire.

Cette annonce ne concerne que l'Angleterre, car l'éducation est une compétence revenant à chaque région.

Elle intervient alors que le gouvernement du conservateur Boris Johnson est vivement critiqué pour sa gestion de la réouverture des écoles, fermées fin mars pour freiner la propagation de l'épidémie de nouveau coronavirus qui a depuis fait près de 44 000 morts dans le pays.

Face aux réticences des enseignants et des collectivités locales, il a renoncé à sa promesse de renvoyer tous les enfants à l'école avant les vacances d'été, comme initialement prévu début juin.

Seules les crèches, certaines classes de primaire (pour les élèves de 4 à 6 ans et de 10 à 11 ans) et du secondaire sont de nouveau ouvertes.

Le gouvernement a publié jeudi son plan détaillé pour la réouverture des crèches et des collèges, qui devront continuer à réduire au minimum les contacts entre les enfants, en les séparant par niveau et en demandant aux élèves les plus âgés de maintenir des distances entre eux.

Des tests seront fournis aux établissements pour détecter la COVID-19, a précisé le ministre de l'Éducation.

Gavin Williamson a par ailleurs renouvelé sa promesse de débloquer un milliard de livres (1,9 milliard de dollars CA) pour aider les petits Anglais privés d'école pendant le confinement, notamment les plus défavorisés, à rattraper leur retard.

Il est prouvé que six à douze semaines de tutorat peuvent permettre de rattraper cinq mois de retard, a ajouté le ministre.

Avec le ralentissement de l'épidémie, l'Angleterre se prépare à une étape majeure du déconfinement samedi avec la réouverture des pubs, restaurants, hôtels, coiffeurs et cinémas.

Le gouvernement a dû cependant fermer de nouveau les écoles et les commerces non essentiels dans la ville de Leicester (centre de l'Angleterre) face à la multiplication des contaminations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

International