•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pétition pour améliorer les soins en santé mentale pour les Noirs

Latoya Reid pose pour le photographe avec la tête posée sur son poing.

Selon Latoya Reid, il est important que les personnes issues des minorités soient accompagnées par des travailleurs et des conseillers qui sont eux aussi issus des minorités.

Photo : Bryan Eneas

Radio-Canada

Une pétition circule en Saskatchewan afin d’inviter le gouvernement à reconnaître que le racisme systémique existe dans le système de soins en santé mentale, mais aussi pour l’inciter à embaucher plus de personnes noires dans le milieu.

Selon Latoya Reid, qui a lancé la pétition en ligne, des soins plus adaptés pourraient être offerts aux personnes qui ont des problèmes de santé mentale au sein de la population noire si les conseillers étaient eux aussi issus des minorités.

La mort de l’Afro-Américain George Floyd aux États-Unis en mai dernier a incité Latoya Reid à se tourner vers un thérapeute en santé mentale à Regina récemment. Elle a cependant constaté que peu de conseillers étaient noirs.

Selon Layota Reid, le fait de se confier à quelqu’un qui ne comprend pas aussi bien le traumatisme racial et intergénérationnel qu'elle a vécu en étant une femme noire des Caraïbes et descendante d’esclaves est inquiétant. Elle estime que les conseillers blancs peuvent sympathiser avec les personnes noires, mais qu’ils ont tout de même parfois des préjugés.

Faisant référence à la mort de Samwel Uko et de Kaleab Barker-Schmidt au cours des derniers mois, Latoya Reid affirme qu’il est temps que le système de santé s'acquitte de ses responsabilités et que des changements soient apportés pour que les personnes noires puissent surmonter leurs difficultés en étant bien accompagnées.

Si quelqu’un ne voit pas les choses de notre point de vue, au fil du temps, on est réduit au silence, croit-elle.

Lors d’une conférence téléphonique, l’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) a déclaré à l’oncle de Samwel Uko que le jeune homme avait tenté à deux reprises d’accéder à un conseiller en santé mentale à Regina, mais que ses demandes avaient chaque fois été refusées, avant d’être retrouvé mort dans le lac Wascana quelques heures plus tard.

Une enquête sur la mort de Kaleab Barker-Schmidt a également révélé que l’adolescent de 13 ans avait été victime d’intimidation à de nombreuses reprises en raison du fait qu'il était noir.

Une photo d'un homme accroché à un grillage avec des bouquets de fleurs en dessous.

Samwel Uko a été retrouvé mort dans le lac Wascana, à Regina, le 21 mai dernier. Il avait demandé de l'aide à de nombreuses reprises avant de se suicider.

Photo : Radio-Canada

Appui d’un député néo-démocrate

Le député du Nouveau Parti démocratique (NPD) Trent Wotherspoon a rencontré Latoya Reid lors d’un rassemblement contre le racisme à Regina et s’est engagé à l’aider pour la pétition.

Le politicien considère que le gouvernement doit travailler avec des leaders de la communauté noire comme Latoya Reid.

C’est une façon très utile d'apporter des changements et de le faire d’une manière qui, non seulement améliorera la vie des personnes, mais, espérons-le, sauvera des vies, soutient Trent Wotherspoon.

Les rassemblements des dernières semaines ont également mis en évidence, selon lui, une volonté de changer les choses et de l’importance de lutter contre le racisme.

Des soins pour tous

Dans un courriel, le ministre de la Santé de la Saskatchewan, Jim Reiter, dit qu’aucun programme de santé mentale ou de lutte contre les dépendances n’a été conçu spécifiquement pour la communauté noire.

Les services de santé mentale et de lutte contre les dépendances fournis par la SHA devraient convenir à tous ceux qui accèdent aux services, peu importe leur milieu culturel, indique Jim Reiter. Il rappelle que le gouvernement est prêt à apporter des ajustements à ses programmes pour améliorer les soins.

La SHA déclare pour sa part qu’elle n’a pas de plan d’action pour recruter plus de travailleurs noirs, ajoutant qu’elle se concentre à choisir la bonne personne, pour le bon emploi, au bon moment, avec les bonnes compétences pour offrir des services aux personnes qui ont besoin d’aide.

Avec les informations d’Alex Soloducha

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Société