•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 a propulsé les rachats d'actions de fonds de travailleurs

Un graphique boursier est illustré et, en arrière-plan, on aperçoit une personne qui porte un masque en période de pandémie.

Les incertitudes causées par les marchés financiers ont convaincu plusieurs épargnants d'encaisser leurs actions de fonds de travailleurs au cours des derniers mois.

Photo : iStock

Marc Gosselin

La volatilité des marchés financiers ce printemps et un contexte de crise économique ont amené des milliers d’épargnants à demander des rachats de 3,3 milliards de dollars d’actions qu’ils détenaient dans le Fonds de solidarité FTQ et Fondaction au cours du dernier exercice financier.

C’est ce qu’on a pu apprendre en consultant les résultats financiers des deux fonds de travailleurs, dévoilés au cours des derniers jours.

Pour son exercice financier 2019-2020 qui s’est terminé le 31 mai, le Fonds de solidarité FTQ a reçu des demandes de rachat d’action totalisant un peu plus de 3 milliards de dollars.

À titre comparatif, le Fonds de solidarité FTQ avait reçu des demandes de rachat de 733 millions de dollars lors de son exercice financier 2018-2019.

De 2015 à 2018, ces rachats ont varié de 614 à 678 millions de dollars annuellement.

Principale conséquence de ces demandes de rachats quatre fois plus importants qu’à l’habitude : l’actif net sous gestion du Fonds de solidarité FTQ est passé de 15,6 milliards de dollars, lors de l’exercice 2018-2019, à 13,8 milliards pour l’exercice 2019-2020.

La diminution de l’actif sous gestion au deuxième semestre s’explique notamment par la hausse importante des demandes de rachat, mentionne-t-on dans un communiqué.

Du côté de Fondaction, les demandes de rachats ont atteint 287,5 millions de dollars au cours de l’exercice 2019-2020, par rapport à 136 millions de dollars pour l’exercice précédent, ce qui représente une hausse de 136 %.

Fondaction soutient que les incertitudes causées par la volatilité des marchés financiers ont incité certains actionnaires à la retraite ou de plus de 65 ans à retirer leurs fonds avant l’annonce de la nouvelle valeur de l’action.

De 2015 à 2018, les demandes de rachats d’actions avaient varié de 80 à 105 millions.

La valeur de l'action des deux fonds progresse

Malgré ces demandes de rachats, les deux fonds ont affiché de bonnes performances.

Pour son exercice 2019-2020 terminé le 31 mai, le Fonds de solidarité FTQ a généré un bénéfice de 230 millions de dollars, ce qui a valu à ses actionnaires un rendement de 0,8 %. Ce rendement avait été de 7,8 % lors de l’exercice précédent.

La valeur de l’action du Fonds a été établie à 44,24 $, tandis qu’elle était de 43,90 $ à l’issue de l’exercice 2018-2019.

Malgré les demandes de rachats, le nombre d’actionnaires est passé de 694 357 à 707 935.

D’ailleurs, au cours de l’exercice 2019-2020, le Fonds a émis 961 millions de dollars en actions, un record. Pour l’exercice, l’épargne par l’intermédiaire de la déduction à la source ou du prélèvement bancaire a représenté 79 % des rentrées de fonds, à 759 millions.

Pour son exercice 2019-2020, qui s’est également terminé le 31 mai, Fondaction a généré un bénéfice de 85,7 millions de dollars, ce qui a procuré à ses actionnaires un rendement de 3,6 %.

La valeur de l’action de Fondaction a été établie à 12,59 $, un peu en recul par rapport au semestre précédent, alors que la valeur de l’action était de 12,67 $. À l’issue de l’exercice 2018-2019, l’action valait 12,15 $.

L’actif net sous gestion a atteint 2,26 milliards de dollars le 31 mai 2020, en hausse de 3,8 % au cours de l’exercice. Les émissions d’actions, à 284,1 millions de dollars, ont avancé de 4,2 %. Fondaction compte également davantage d’actionnaires – + 4,2 % – à 176 488 personnes.

Les effets de la crise sanitaire de la COVID-19 se sont fait sentir partout dans l'économie et sur les marchés financiers, mais grâce à la diversification de son portefeuille et à ses choix d'investissement dans des entreprises visant une croissance durable, Fondaction a enregistré un recul limité de la valeur de son action au second semestre, de - 0,6 %, explique-t-on dans un communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Investissement

Économie