•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

130 bénévoles offrent leur aide pour déménager des Sherbrookois

Des bénévoles entrent un four dans un camion de déménagement.

23 ménages ont pu bénéficier de l’aide des bénévoles

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Rousseau

Radio-Canada

130 bénévoles s’affairent actuellement à aider des Sherbrookois qui ont des problèmes de santé, une situation financière difficile ou qui ne bénéficient d'aucune aide pour déménager.

Cette initiative de solidarité intitulée  l’opération, ça déménage  est organisée pour la neuvième année consécutive par l’Église Urbaine Axe21. Cette année, 23 ménages ont pu bénéficier de l’aide des bénévoles le 30 juin ou le premier juillet.

Ça fait du bien aux personnes qu’on déménage, mais ça nous fait du bien à nous aussi d’être capable de s’impliquer dans la ville puis de faire une différence, souligne Sébastien Gauthier, l’un des responsables de l’opération.

Une des choses qu’on souhaite aussi, c’est que ça puisse faire boule de neige. On veut voir des initiatives comme celle-là pas juste lors des déménagements, mais partout dans l’année.

Sébastien Gauthier, organisateur

Les citoyens qui bénéficient de ce service gratuit sont recommandés par le CIUSSS de l’Estrie-CHUS qui assure aussi un accompagnement au préalable. Avec la collaboration du CIUSSS aujourd’hui, les gens sont plus préparés. Les boîtes sont faites parce que des gens viennent les visiter pour s’assurer que tout est prêt, se réjouit Charles Blais, l’un des organisateurs de  l’opération, ça déménage .

 Gros soulagement 

Chantal Charland a bénéficié de l’aide des bénévoles cette année. Souffrant de fibromyalgie et d’une tendinite au genou, elle soutient qu’il aurait été plus que complexe de déménager par ses propres moyens. C’est un gros soulagement, s’est-elle exclamée en face de son nouvel appartement. C’est vraiment extraordinaire tout ce qu’ils peuvent faire. Il y a de la bonne humeur aussi.

Certaines personnes qui ont bénéficié des services des bénévoles par le passé ont décidé cette année de redonner au suivant. C’est le cas de Christine Gascon. Ça fait une différence énorme. Ça m’a pris 3 semaines l’année passée faire toutes mes boîtes, se souvient-elle. Eux, en groupe, ça leur a pris moins de trois heures pour tout sortir et entrer dans la nouvelle maison.

Un bénévole se lave les mains avec un produit antiseptiques.

Les bénévoles doivent se laver régulièrement les mains pour réduire les risques de propagation de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Rousseau

En raison de la pandémie, l’opération se déroule avec plusieurs contraintes, dont l’obligation de porter le masque en tout temps. Une équipe s’assure que la centaine de déménageurs se désinfectent régulièrement les mains. On a deux personnes par équipe qui s’occupe que de cela, courir après les mains pour désinfecter, explique l’une des participantes, Chantal Demers.

Les camions de déménagement sont d’ailleurs désinfectés entre chaque voyage.

Avec les informations de Marie-Hélène Rousseau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Engagement communautaire