•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Village québécois d’antan prépare sa réouverture

Quelques maisons sur le site du Village québécois d'antan.

La majorité des maisons seront accessibles.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

Le Village québécois d’antan de Drummondville (VQA) sera de nouveau accessible aux visiteurs à partir du 18 juillet.

Les dirigeants de cette attraction phare de Drummondville n’avaient pas caché leur déception de ne pas faire partie des premières institutions touristiques à être autorisées à rouvrir leurs portes au début du mois de juin.

Écoutez l'entrevue complète à l'émission Facteur matinal

On était très impatient, a confié Catherine Landry, chef des communications du Village québécois d’antan en entrevue à l’émission Facteur matinal. Ce qui est particulier, c’est qu’on n’est pas tout à fait un site histoire ou patrimonial, pas tout à fait un musée et pas tout à fait une attraction culturelle. C’est difficile d’entrer dans une case précise et ça joue un peu contre nous.

Quoiqu’il en soit, l’équipe du VQA s’affaire actuellement à finaliser le processus de réouverture. Ça s’annonce très bien et on est vraiment impatient d’accueillir à nouveau nos visiteurs, s’est exclamée Mme Landry.

Selon Mme Landry, il sera tout à fait possible de respecter la distance de 2 mètres entre chaque visiteur, tout en accueillant jusqu’à 1680 personnes par jour. Le nombre de comédiens sera toutefois moindre qu’à l’habitude. En raison de la l’entrée en vigueur tardive pour notre réouverture, plusieurs comédiens avaient trouvé un autre emploi, a expliqué Mme Landry.

Les maisons où l’entrée et la sortie se font par la même porte ne seront pas accessibles au public pour limiter les risques de contamination. Mais heureusement, la très grande majorité a une entrée et une sortie indépendante, a précisé Catherine Landry.

L’organisation doit cependant faire face à un déficit important. L’annulation des groupes scolaires et des colonies de vacances a eu des impacts financiers importants, alors que certaines dépenses en lien avec l’entretien des infrastructures étaient toujours au rendez-vous.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Musée