•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq introductions par effraction dans le secteur de Magog : deux suspects arrêtés

Régie de police Memphrémagog

Régie de police Memphrémagog

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Régie de la police de Memphrémagog a procédé mardi à l’arrestation de deux individus qui auraient commis cinq introductions par effraction dans le secteur de Magog.

C’est un appel à la centrale d’alarme vers 1h15 du matin le 30 juin qui a attiré l’attention des forces de l’ordre. Une fois arrivés sur place, ils ont constaté que l’alarme était fondée et qu’il y avait bel et bien eu une introduction par effraction.

Un second appel logé vers 2h30 provenant d’une propriété située sur la rue du Havre à Magog a ensuite mené à une poursuite policière.

Un premier individu a alors été arrêté à un barrage policier et le second suspect, qui se déplaçait en véhicule tout-terrain, a pris la fuite dans les bois. Il a fallu l’assistance du maître chien de la Sûreté du Québec pour pouvoir rattraper le suspect qui était en VTT, a expliqué Nathalie Fréchette, sergente à la Régie de police de Memphrémagog.

Ce sont les suspects eux-mêmes qui auraient avoué avoir commis des crimes dans 5 propriétés privées lors de l’interrogatoire, rapporte Mme Fréchette.  Les deux hommes âgés de 21 ans et de 24 ans étaient en période de probation.

La Régie de police de Memphrémagog croit que d’autres citoyens pourraient avoir été victimes de vol dans le secteur d’Austin. « Ça peut être des gens qui ont des chalets ou qui n’ont pas été dans leur remise encore. S’ils s’aperçoient qu’ilmanque quelque chose ou qu’il y a un méfait, ils peuvent nous appeler », mentionne Mme Fréchette.

Les citoyens peuvent communiquer directement avec Dominik Lachance, enquêteur responsable du dossier, au 819-843-3334 (poste 256).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Crimes et délits