•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jonathan Pitre honoré à titre posthume

Une photo de Jonathan Pitre près d'un vase de fleurs.

Jonathan Pitre sera honoré par la gouverneure générale du Canada.

Photo : Radio-Canada / Christian Millette

Radio-Canada

En ce mercredi 1er juillet, la gouverneure générale du Canada, Julie Payette, a annoncé que Jonathan Pitre recevra la Croix du service méritoire à titre posthume.

Pour sa part, sa mère Tina Boileau recevra la Médaille du service méritoire, et ce, pour avoir sensibilisé la population à l’épidermolyse bulleuse, une maladie de la peau débilitante qui a malheureusement coûté la vie à Jonathan.

Jonathan Pitre et Tina Boileau font partie des 123 nouveaux récipiendaires qui, pour leur excellence, leur courage ou leur sens du devoir exceptionnel, recevront une distinction.

Atteint par une des maladies les plus douloureuses, l'épidermolyse bulleuse, Jonathan Pitre est décédé à l'âge de 17 ans, dans un hôpital du Minnesota, aux États-Unis, en avril 2018.

L'adolescent de Russell, dans l'est ontarien, a largement contribué à faire connaître la maladie dégénérative dont il était atteint. Il avait reçu deux greffes de moelle osseuse, en 2016 et en 2017.

Le souhait de Jonathan c’était vraiment de commencer une vague. On le voit nécessairement, que ça continue , a souligné sa mère Tina, en entrevue à l’émission Sur le vif, mercredi.

Une femme avec un tatouage de papillon sur le bras.

Tina Boileau, la mère de Jonathan Pitre (archives).

Photo : Radio-Canada

L'adolescent s'était rendu au Minnesota avec sa mère pour suivre un traitement expérimental. Il est décédé des suites d'une infection.

Quinze autres personnes de la région recevront des distinctions, pour des services méritoires (division civile) ou des médailles du souverain pour les bénévoles.

Mme Boileau continue de sensibiliser la population à la maladie. Elle est présidente de l’organisme DEBRA Canada. Notre mandat c’est d’essayer d’une façon ou d’une autre d’améliorer leur qualité de vie, a-t-elle indiqué.

Il me manque un gros morceau, mais en même temps, j’essaie d’honorer [...] mon fils.

Tina Boileau, mère de Jonathan Pitre

La sœur et la fille de Mme Boileau sont aussi engagées dans la cause. C’est une bataille qu’on a entreprise en tant que famille, a-t-elle souligné.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Engagement communautaire