•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des publicités du parti libéral de la C.-B ont été publiées dans un magazine chrétien controversé

Le chef libéral, Andrew Wilkinson, assure que dorénavant, ses décisions publicitaires reflèteront les valeurs du parti.

Plusieurs députés libéraux apparaissent dans une publicité publiée dans le magazine The Light.

Les publicités ont été achetées en 2018 et 2019. Les dépenses pour 2020 ne sont pas encore disponibles.

Photo : Magazine The Light

Radio-Canada

Des députés libéraux de la Colombie-Britannique ont acheté des publicités avec l’argent des contribuables dans un magazine chrétien contenant des articles controversés, notamment au sujet des thérapies de conversion, des droits des transgenres et de l'aide médicale à mourir.

Au cours des 18 mois précédant la fin de l’année 2019, le caucus libéral a payé plus de 2000 $ en messages publicitaires dans le magazine The Light, qui se décrit comme un magazine de style de vie chrétien qui traite de sujets tels que la santé, le mariage, la famille, les finances, la foi et la culture.

En décembre, le député de Langley, Rich Coleman, a facturé 1428 $ à la socitété Light Christian Media Inc, par le biais du caucus libéral, pour une publicité de Noël. Le député libéral Simon Gibson y écrit une chronique mensuelle, offrant des conseils spirituels.

Ces informations ont d'abord été raportées par le journal Press Progress, un projet de l'Institut Broadbent.

Des articles controversés

En 2018, le magazine a publié un texte condamnant les mariages non conventionnels et ceux qui adoptent une perception de soi homosexuelle ou transgenre.

Un éditorial publié dans l'édition la plus récente exhorte les chrétiens à se méfier des experts qui renforcent la peur et l'anxiété liées à la COVID-19 afin de vendre de la publicité. Dans l'édition de novembre, l'aide médicale à mourir est décrit comme étant une pratique barbare.

Un article titre, en anglais : «La thérapie de conversion et les libertés canadiennes à risque : le projet de loi M218-2019.»

L'article d'octobre 2019 titre, en anglais : «La thérapie de conversion et les libertés canadiennes à risque : le projet de loi M218-2019.»

Photo : Magazine The Light

Thérapie de conversion

En octobre, le chef libéral Andrew Wilkinson et neuf autres députés apparaissaient dans un message de voeux de l’Action de grâce au coût de 503 $. L’article qui suit met en garde contre les dangers de la pornographie, de l'anarchie sexuelle et des orgies.

Quelques pages plus loin, un texte décrit l'interdiction de la thérapie de conversion comme une atteinte à la liberté d'expression.

Réaction du chef libéral

La CBC a contacté les députés libéraux afin d'obtenir leurs commentaires, mais en vain.

Dans un gazouillis publié mardi, M. Willkinson soutient qu'il n'y a aucune place au sein du Parti libéral de la Colombie-Britannique pour l'homophobie, la transphobie ou toute autre forme de discrimination.

À l'avenir, nous prendrons des mesures immédiates pour nous assurer que nos décisions publicitaires reflètent ces valeurs à tout moment, ajoute-t-il.

Les dépenses des bureaux de circonscription des députés de l’Assemblée législative de la province sont publiques et disponibles en ligne.

Avec les informations d'Yvette Brend

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale