•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg envisage de réduire la vitesse à 30 ou 40 km/h en zone résidentielle

Deux panneaux routiers de limite de vitesse, un à 30, l'autre à 50.

La limite de vitesse pourrait être réduite à 30 km/h en zone résidentielle à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Winnipeg pourrait mener prochainement une étude pour réduire la limite de vitesse dans les zones résidentielles.

Un rapport de l'administration municipale préconise qu'une étude soit menée afin de voir quelles seraient les conséquences si la limite de vitesse était réduite à 30 ou à 40 km/h dans les zones résidentielles, contrairement à la limite de 50 km/h qui est actuellement en vigueur.

La Ville peut prendre une telle décision, mais elle devrait par le fait même demander à la province de financer le remplacement de milliers de panneaux routiers. Le Code de la route du Manitoba forcerait, en effet, l’installation de nouveaux panneaux de limitation de vitesse à toutes les intersections des rues touchées par la mesure.

Pour cette raison, l’ingénieur des transports de la Ville de Winnipeg, David Patman, recommande que la Ville demande à la province d’amender le Code de la route afin de pouvoir réduire la limite de vitesse.

Sans amendement, la réduction des vitesses dans les zones résidentielles dans toute la ville entraînerait l'ajout de milliers de panneaux, ce qui représente des préoccupations financières et esthétiques, écrit-il dans un nouveau rapport destiné au comité permanent des travaux publics de la Ville de Winnipeg.

Ce comité se penchera sur la question le 7 juillet et devra évaluer s’il demande à la province de faire le changement. Il devra aussi décider s'il lance officiellement une étude. Cette dernière devrait probablement commencer l'an prochain.

Le même rapport recommande aussi à la Ville de lancer un projet-pilote de réduction de la limite de vitesse dans cinq rues déjà largement utilisées par les cyclistes et piétons. Le coût du projet-pilote est évalué entre 250 000 et 300 000$.

Avec des informations de Bartley Kives

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !