•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Abandon de la distanciation physique dans les autobus scolaires au Québec

Des élèves à bord d'un autobus scolaire.

Des élèves à bord d'un autobus scolaire.

Photo : Radio-Canada / Ann-Édith Daoust

Le transport scolaire des enfants sera beaucoup plus simple qu’anticipé à la rentrée, en septembre. Le ministère de l’Éducation n’a plus l’intention d’imposer une distance d'un mètre entre les élèves dans les autobus scolaires.

Dans une nouvelle série de directives envoyées aux centres de services scolaires, le ministère indique qu'à la rentrée, les élèves pourront finalement être assis à deux sur une même banquette pour un total de 48 élèves par autobus, avec quelques conditions.

Certains élèves pourraient toutefois toujours se voir priver de transport scolaire même si la capacité normale d’un autobus est de 72 enfants.

Le ministère de l'Éducation rappelle que, malgré les assouplissements, l'organisation du transport scolaire ne peut se faire comme en temps normal.

Pour les enfants du préscolaire et du primaire, le port du masque sera fortement recommandé pour les enfants à bord de l’autobus, alors qu’il sera obligatoire pour les jeunes du secondaire qui voyagent en autobus jaune.

Il est aussi recommandé aux parents de privilégier d’autres moyens de transport afin de limiter les risques de propagation de la COVID-19.

Ce revirement de situation survient à la suite de discussions entre le ministère de l’Éducation et la direction nationale de la santé publique du Québec.

Manque de places

La semaine dernière, des centaines de parents dont les enfants fréquentent une école du Centre de services scolaires des Navigateurs (CSSDN), à Lévis, avaient appris qu’ils ne pourraient pas compter sur le transport scolaire parce que les exigences de distanciation physique entraînaient un manque de place criant dans les autobus.

Pour la rentrée 2020-2021, nous avons bon espoir de pouvoir revenir aux critères d’admissibilité habituels et ainsi offrir de nouveau les services de transport aux élèves inscrits aux programmes commission scolaire et aux élèves vivant en garde partagée, est-il écrit dans un message envoyé aux parents mardi, dont Radio-Canada a obtenu copie.

Les parents auront plus d'informations concernant les services de transport scolaire au cours du mois d'août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !