•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une académie virtuelle pour l’Orchestre de la francophonie

Le chef Jean-Philippe Tremblay dirige l'Orchestre de la Francophonie.

Le chef Jean-Philippe Tremblay dirige l'Orchestre de la Francophonie.

Photo : L'Orchestre de la Francophonie

Radio-Canada

La pandémie ne réussira pas à gâcher l’été des 36 jeunes concertistes qui devaient passer six semaines dans les rangs de l’Orchestre de la francophonie (OF). Cours en ligne, classes de maîtres, miniconcerts numériques : l’ensemble s’est adapté afin de poursuivre sa vocation éducative lors de sa vingtième session.

Fondé en marge des Jeux de la francophonie d'Ottawa-Hull en 2001, l’OF a toujours été un terrain d’expérimentation. Au début, on était simplement le volet culturel des Jeux. Au fil du temps, l’OF est devenu une véritable académie pour les jeunes. C’est un laboratoire orchestral, a expliqué le directeur artistique et pédagogique de l’ensemble, Jean-Philippe Tremblay, en entrevue avec la chroniqueuse culturelle de l’émission Le 15-18, Ariane Cipriani.

L’académie virtuelle

Chaque année, ce sont entre 300 et 400 musiciens et musiciennes qui envoient leur candidature afin de passer six semaines de leur été sur les bancs de l’OF. Les 36 concertistes qui devaient venir cette année devront rester à la maison pour cause de pandémie.

Leur été ne sera toutefois pas gâché. Sous l’égide de Maurizio Ortolani, directeur de stratégie et développement numérique à l’OF, l’équipe a réussi à bâtir un tout nouveau programme qui permettra aux artistes de faire le plein de connaissances.

Il y aura des classes de maîtres et des formations sur plein de sujets que les élèves ne voient pas nécessairement au conservatoire : comment se préparer pour une audition, comment prévenir les blessures, comment se remettre sur pied après une audition infructueuse..., énumère Jean-Philippe Tremblay.

Nous voulons leur donner tous les outils nécessaires pour naviguer le monde compétitif de la musique classique.

Jean-Philippe Tremblay, directeur artistique et pédagogique de l'Orchestre de la francophonie

Le public ne sera pas non plus en reste. Les neuf symphonies de Beethoven qui devaient être interprétées cet été sont remises en 2022. Les mélomanes pourront toutefois profiter de miniconcerts quotidiens de 30 minutes donnés par les concertistes et retransmis gratuitement sur les pages Facebook (Nouvelle fenêtre) et YouTube (Nouvelle fenêtre) de l’OF

La session numérique de l’OF débutera le 1er juillet. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Musique

Arts