•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les gens d'affaires de Leamington et Kingsville lancent un cri du coeur

Des gens qui portent des masques rassemblés dans les escaliers extérieurs d'un édifice.

Les propriétaires d'entreprises de Leamington et Kingsville se sentent laissés pour compte.

Photo : CBC/Katerina Georgieva

Radio-Canada

Les propriétaires d'entreprises de Leamington et Kingsville ont manifesté mardi pour réclamer la réouverture des commerces et services locaux.

Les deux villes du sud-ouest de l'Ontario sont les seules qui ne sont toujours pas passées à la deuxième phase du déconfinement en raison d'éclosions de COVID-19 parmi les travailleurs agricoles étrangers dans la région.

Le maire de Kingsville, Nelson Santos, estime que sans une relance immédiate de l'économie locale, il y aura des mises à pied et des torts irréparables seront causés à la collectivité.

La mairesse de Leamington, Hilda MacDonald, qui est elle-même propriétaire d'une petite entreprise, partage les inquiétudes des gens d'affaires. Outre la réouverture immédiate des commerces, ceux-ci demandent une aide financière des gouvernements et un plan de relance de l'économie.

Le premier ministre Doug Ford en conférence de presse à l'Assemblée législative.

Le premier ministre Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Le gouvernement de Doug Ford a annoncé il y a près d'une semaine que la région de Windsor-Essex pouvait passer à la deuxième phase, à l'exception de Leamington et Kingsville.

Près de 200 nouveaux cas de COVID-19 ont été recensés dans la région depuis la semaine dernière, la majorité dans les exploitations agricoles. Six de ces lieux de travail sont aux prises avec des éclosions à Leamington et Kingsville.

Mardi, le bureau de santé régional recensait 22 nouveaux cas, dont 6 parmi les employés agricoles et 4 parmi les travailleurs de la santé. Les 12 autres faisaient toujours l'objet de recherches.

D'après les informations de Katerina Georgieva de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Windsor

Coronavirus