•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La maison liée à l’affaire Louis Mailloux évite la démolition à Caraquet

Un entrepreneur l’a achetée pour 1000 $ à la ville.

La maison en piteux état. Devant elle, un camion de construction effectue des travaux.

Un entrepreneur s'est engagé à restaurer la maison.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Une maison « mythique » de Caraquet sera rénovée. Éric E. Thériault, un entrepreneur en construction, s’en est engagé auprès de la Ville. Le bâtiment historique évite ainsi une triste fin.

Les travaux ont commencé mardi sur la propriété sur la rue des Patriotes.

Comme elle a une valeur patrimoniale, la maison ne peut pas être démolie, explique le maire Kevin Haché. J’ai l’impression que les voisins seront très contents. Parce que c’est une maison qui a été délabrée et qui va faire un ajout à la municipalité.

La maison est dans un très mauvais état. Toutefois, avant de procéder à une démolition irréversible le comité de sauvegarde du patrimoine de Caraquet avait demandé à la Ville de laisser une chance à des entrepreneurs d’acheter la maison pour la conserver.

Cette dernière a donc reçu trois soumissions, une pour démolir, et deux pour rénover. Le conseil a regardé laquelle des deux était la plus plausible, et le conseil a décidé d’aller avec M. Thériault.

La maison est en mauvais état. Des bûches de bois et une souche sont déposées devant elle.

Des travaux de coupes ont déjà commencé sur le terrain de la maison.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Un mythe local veut que c’est dans cette maison que le jeune Louis Mailloux aurait été abattu en janvier 1875. Le jeune homme était membre d’un groupe qui s'opposait à la loi 87, qui réformait le système public d'éducation. Une série d'événements a mené à ce qui a été appelé, l'émeute, la révolte de Caraquet ou encore l'Affaire Louis Mailloux.

Des historiens corrigent que ce n’est pas dans cette maison comme telle ces événements se sont produits, mais dans une autre demeure, non loin de là.

C'est une maison mythique pour la communauté de Caraquet parce qu'on a cru pendant longtemps que c'était la maison dans laquelle Louis Mailloux a été tué, a expliqué en mai l’historien et ancien politicien Bernard Thériault.

L’entrepreneur Éric Thériault a aussi été conseiller municipal à la ville de Caraquet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Histoire