•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les visites de nouveau permises dans les centres de soins longue durée en C.-B.

Le levée des restrictions sera toutefois progressive, annoncent les autorités sanitaires.

Une personne est photographiée à travers une fenêtre au centre de soins longue durée Lynn Valley à North Vancouver, en Colombie-Britannique, le lundi 9 mars 2020.

Les visites dans les centres de soins pour personnes âgées ont été restreintes en mars, dans un effort de freiner la propagation de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Les personnes âgées vivant dans les centres de soins longue durée en Colombie-Britannique pourront de nouveau recevoir la visite de leurs proches, annoncent les autorités sanitaires de la province.

Nous avons connu plusieurs jours anxieux et sombres, mais aujourd'hui est un jour meilleur, a lancé la médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry, avant d'en faire l'annonce.

Le levée des restrictions se fera par étape, explique-t-elle. Dans un premier temps, elles seront limitées à une seule personne et se tiendront dans un endroit désigné. Cette restriction sera levée progressivement, comme cela a été le cas pour toutes les autres activités, explique la Dre Henry.

Des lignes directrices ont été partagées avec les centres de soins longue durée dans la province. À l'instar des établissements commerciaux, ceux-ci devront implanter les protocoles sanitaires appropriés.

Les visites devront être annoncées à l'avance, afin que le personnel puisse assurer la distanciation physique en vigueur, et tous les visiteurs devront porter un masque.

Les centres touchés par une éclosion de la COVID-19 ne pourront se prévaloir de cette permission.

Un homme porte un masque et marche à l'extérieur du centre de soins Berkley à North Vancouver.

Cinq établissement de soins de longue durée sont toujours touchés par une éclosion de la COVID-19 dans la province.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

D'énormes sacrifices

La reprise des visites dans les centres de soins de santé est « l'enjeu dont on me parle le plus souvent », confie le ministre de la Santé, Adrian Dix.

Il ne s'agit pas seulement de prolonger la vie, mais de la vivre, et cela implique de passer du temps avec des gens que vous aimez.

Adrian Dix, ministre de la Santé de la Colombie-Britannique

Malgré les restrictions implantées en mars, la pandémie a pris la vie de parents et de grands-parents. Chaque jour, cela pèse lourd pour nous, admet la Dre Henry, la voix empreinte d'émotions.

Je connais l'effet pour les personnes âgées d'être séparés de leur êtres chers. Elles ont sacrifié plus que quiconque.

Pour autant, elle se réjouit de la résilience démontrée tout au long de cette période difficile.

La médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry, et le ministre de la Santé, Adrian Dix en point de presse.

La médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry, et le ministre de la Santé, Adrian Dix, ont une fois de plus souligné les sacrifices des personnes âgées et de leurs familles au cours de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

Efforts exceptionnels des travailleurs de la santé

Les centres de soins pour personnes âgées sont particulièrement vulnérables à la COVID-19 et ont été le théâtre de nombreux foyers d'éclosion, a rappelé le ministre de la Santé, Adrian Dix.

Les efforts exceptionnels des travailleurs de la santé ont permis de limiter la propagation du virus, soutient-il.

Tôt dans la pandémie, les autorités sanitaires avaient demandé aux employés de centres de soins de longue durée d'éviter de travailler dans plusieurs établissements, afin de limiter la propagation de la maladie.

En avril, la province a mis en oeuvre une mesure à cet effet, et a créé un fonds de 10 millions de dollars afin de compenser les pertes de salaire que cette exigence pourrait engendrer pour les travailleurs.

Cette mesure, qui a touché plus de 8800 employés à travers la province, a peut-être freiné la propagation de la COVID-19 chez les personnes âgées dans la province, croient les autorités de la santé.

Au 30 juin, cinq établissements de soins longue durée connaissent encore des éclosions de cas de COVID-19.

Bilan de mardi en Colombie-Britannique :

  • 2916 cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie;
  • Un total de 174 décès;
  • 18 personnes hospitalisées, dont 4 admises aux soins intensifs;
  • 2590 personnes considérées comme guéries.
Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !