•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba revoit sa prévision de déficit à la baisse

Le premier ministre est photographié de près et de face, en train de parler à un micro et en faisant un geste de la main.

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Le gouvernement du Manitoba a présenté mardi une mise à jour économique au sujet de l’impact de la COVID-19 sur les finances de la province. Le déficit anticipé est moins important que prévu plus tôt dans la pandémie.

Le ministre des Finances, Scott Fielding, anticipe un déficit d’environ 2,9 milliards de dollars. Cependant, en cas de ralentissement économique prolongé ou du retour en force de la COVID, le déficit pourrait atteindre 5 milliards de dollars.

Dans des mises à jour économiques précédentes au cours de la pandémie, le premier ministre Brian Pallister a toujours affirmé que la province allait atteindre un déficit de 5 milliards de dollars cette année.

Ce qui a changé, c’est que les Manitobains ont réagi à ce défi, potentiellement mieux que n’importe quels autres citoyens au monde, les Manitobains [...] ont été prêts à vivre différemment pour se protéger et pour protéger les autres. Ce qui a changé, c’est que nous avons maintenant le droit d’être optimistes , affirme Brian Pallister.

Grâce à la gestion financière efficace du gouvernement et aux investissements ciblés dans les préparatifs d’urgences avant la pandémie, le Manitoba était mieux préparé à faire face à cette crise, affirme le ministre des Finances.

Cependant, poursuit-il, il faudra plusieurs années pour surmonter l’impact de la COVID-19, et si nous avons un retour en force de la COVID-19 et que l'économie mondiale ne croît pas, nous nous retrouverons avec des niveaux de déficit et d'endettement plus élevés.

Le produit intérieur (PIB) du Manitoba baissera d’environ 5 % cette année, avec une perte de revenu pour le gouvernement d’environ 1,5 milliard de dollars en 2020, et de 1 milliard l’année suivante.

Lorsqu’un journaliste a demandé à Brian Pallister s’il envisageait une hausse d’impôts afin d’augmenter les revenus de la province, il a tout simplement répondu non . Il soutient que la croissance économique sera suffisante pour améliorer la situation financière du Manitoba.

Scénarios de reprise économique

Le premier ministre du Manitoba indique que la reprise économique dépendra de deux axes : l’investissement en santé publique et une hausse des fonds destinés à la création d’emplois et à la croissance économique.

Le gouvernement du Manitoba s’est engagé à investir 2,1 milliards de dollars pour lutter contre la COVID-19, dont certaines dépenses sont prévues pour l’année suivante. Selon un communiqué du gouvernement, le Manitoba est ainsi la deuxième province au pays en matière de dépenses relatives à la COVID-19 en pourcentage du PIB.

Scott Fielding dit que le Manitoba se prépare pour trois scénarios économiques, qu’il décrit comme des lettres qui seraient placées sur graphique montrant l’évolution du PIB au fil du temps. Tous commencent par une baisse du PIB en raison de la pandémie.

Le premier est une reprise en forme de V . Dans ce scénario, l’économie de la province et de ses partenaires commerciaux reprend rapidement. C’est le V de la victoire , indique Brian Pallister.

Le deuxième scénario, en forme de U , est une reprise plus graduelle de l’économie.

Enfin, le scénario cauchemar est un graphique en forme de L , qui décrit une reprise longue et limitée de l’économie.

Une image malhonnête des finances, selon l’opposition

Le chef du Nouveau Parti démocratique du Manitoba, Wab Kinew soutient que Brian Pallister refuse de reconnaître l’impact négatif des compressions qu’il a réclamé dans la fonction publique pendant la pandémie.

Ce gouvernement a oublié qu’il a effectué beaucoup de coupes et de compressions budgétaires, 860 millions de dollars de compressions ne sont même pas inclus dans ce document [la mise à jour financière]. Ce gouvernement est en train d’essayer de mentir [...] en oubliant qu’il a créé de grands défis auprès des gens dans la province, affirme Wab Kinew.

De son côté, le chef du Parti libéral du Manitoba, qui n’a pas le statut de parti officiel au palais législatif, Dougald Lamont, soutient que le gouvernement Pallister exagère ses dépenses destinées à combattre la COVID-19.

Selon lui, la province a dépensé un peu moins de 1 milliard de dollars pour contrer la pandémie. Il soutient qu’environ 1,2 milliard de dollars en dépenses étaient déjà prévus, et que ces dépenses ont simplement été renommées.

Depuis des mois, nous demandons une comptabilité honnête des finances du Manitoba et nous obtenons plutôt un document qui est implacablement malhonnête , soutient M. Lamont.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !