•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’éclosion de COVID-19 dans le foyer Northwood fera l’objet d’une révision

Enseigne rouge et blanche au-dessus de l'entrée principale d'un grand immeuble.

Le foyer Northwood est une résidence pour personnes âgées à Halifax. Jusqu'à 53 de ses résidents ont succombé à la COVID-19 ce printemps.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Wolf

Radio-Canada

Le ministre de la Santé de la Nouvelle-Écosse lance une révision de l’éclosion de COVID-19 qui a coûté la vie à 53 résidents du foyer de soins Northwood, à Halifax, ce printemps.

Un consultant en matière de maladies infectieuses, le Dr Chris Lata, et une ancienne sous-ministre déléguée à la Santé en Colombie-Britannique, Lynn Stevenson, vont diriger un comité de révision, a annoncé mardi le ministre Randy Delorey.

Leur mandat, a précisé le ministre Delorey, est d’étudier les circonstances de l’éclosion et les efforts déployés pour l’enrayer. Le but est de déterminer les facteurs qui ont contribué à propager la COVID-19 dans l’établissement et de formuler des recommandations pour aider les foyers de soins à mieux se préparer à de possibles nouvelles vagues de la maladie.

Randy Delorey parle aux médias le 8 août 2019.

Le ministre de la Santé et député d'Antigonish, Randy Delorey, annonce une révision de l'éclosion de COVID-19 dans le foyer de soins Northwood (Archives).

Photo : Radio-Canada / CBC / Paul Poirier

Le comité de révision doit notamment déterminer si la préparation et la réaction à la COVID-19 dans l’établissement étaient appropriées à chaque étape de l’éclosion. Il doit recueillir pour cela l’avis des employés, de médecins, de la direction de Northwood et d’autres intervenants.

Le comité se penchera aussi sur les pratiques et les procédures en vigueur en matière de programmation des horaires des employés.

Il s’agit aussi d’étudier les meilleures pratiques pour la prévention et la gestion de la COVID-19 dans les établissements de soins de longue durée.

Le gouvernement compte aussi faire à l’interne sa propre révision des mesures de prévention des maladies infectieuses dans le domaine des soins de longue durée à la lumière de ce qui s’est produit durant cette première vague de COVID-19.

Les recommandations découlant des deux révisions doivent être soumises au ministre de la Santé d’ici le 15 septembre. Elles seront rendues publiques par la suite.

Le gouvernement mis en cause dans la demande de recours collectif

Une demande de recours collectif concernant l’éclosion dans le foyer Northwood a été déposée en cour au début du mois de juin. Lors du dépôt, elle visait seulement l'établissement même, mais le gouvernement de la Nouvelle-Écosse y a été ajouté le 24 juin.

Une vue aérienne du foyer de soins Northwood.

Le foyer de soins Northwood à Halifax comprend trois bâtiments.

Photo : Radio-Canada / Steve Lawrence

L'avocat représentant les familles, Ray Wagner, a affirmé que la province avait une certaine responsabilité dans la façon dont le foyer Northwood a été aménagé avec des chambres qui accueillent deux ou trois résidents à la fois. À plusieurs reprises, Northwood et les responsables de la santé publique ont reconnu que la disposition du foyer a joué un rôle dans la propagation du virus.

Ray Wagner s’attend à obtenir le feu vert pour la demande d’action collective en 2021.

La COVID-19 a entraîné la mort de 53 résidents de Northwood durant l’éclosion. Les premiers cas ont été dépistés le 7 avril. L’éclosion s’est terminée le 10 juin. Jusqu’à 246 résidents et 99 employés au total ont contracté la maladie, selon les données du gouvernement.

Une enquête publique toujours réclamée

Plusieurs proches de résidents décédés réclamaient plutôt une enquête en vertu de la Loi sur les enquêtes publiques (Nouvelle fenêtre).

Le ministre de la Santé Randy Delorey s’est défendu de ne pas avoir choisi ce type d’examen. Il souhaite la conclure le plus rapidement possible, afin que la province soit prête pour une possible deuxième vague.

Contrairement à une enquête publique, seules les recommandations du comité seront rendues publiques. Les témoignages des personnes rencontrées, les documents consultés, et toute autre information recueillie par les membres du comité resteront confidentiels.

La députée néo-démocrate Lisa Roberts, dont la circonscription comprend le foyer de soin Northwood, est très déçue de la portée de l’examen annoncé. Je ne sais pas si ces deux examens vont nous donner de l’information que nous ne savons pas déjà, parce qu’une partie des causes [de l’éclosion], c’est la politique .

La représentante de la circonscription d’Halifax Needham affirme que son parti continuera de réclamer une enquête publique sur les circonstances qui ont mené à l’éclosion au foyer de soin Northwood.

Lisa Roberts estime qu’il y a lieu de refondre totalement la vision gouvernementale sur les soins de longue durée. Il faut réajuster le secteur surtout au niveau du personnel pour répondre aux besoins des résidents qui maintenant sont en général plus âgés et plus infirmes qu’ils étaient il y a 20 ans .

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Santé publique