•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ancien chef de la patrouille routière de la Saskatchewan poursuit la province

Un véhicule de la patrouille routière de la Saskatchewan.

L’ex-numéro un de la patrouille routière aurait dépensé environ 140 000 $ pour des achats qui ont été jugés non nécessaires.

Photo : gouvernement de la Saskatchewan

Radio-Canada

L’ancien chef de la patrouille routière, Robin Litzenberger, poursuit le gouvernement provincial en justice pour licenciement abusif. Il a été congédié à la suite d’allégations concernant des achats jugés non nécessaires par la province.

Vendredi dernier, le ministre de la Voirie et de l’Infrastructure, Greg Ottenbreit, indiquait que Robin Litzenberger avait dépensé environ 140 000 $ dans le cadre de ses fonctions pour du matériel inapproprié .

Robin Litzenberger a occupé diverses fonctions au sein du gouvernement provincial pendant 17 ans avant d’être licencié en octobre 2019.

En décembre, il déposait une demande d'indemnisation. Il estimait que les allégations portées contre lui étaient fausses, inappropriées et non fondées .

Selon Robin Litzenberger, la lettre de licenciement disait qu'il n'avait pas maintenu le niveau de conduite attendu . Dans sa réclamation, il indiquait cependant avoir un passé professionnel sans tache et il qu'il avait reçu un prix d'excellence en 2019.

Robin Litzenberger affirme avoir été licencié sans préavis, ni indemnité tenant lieu de préavis. Sa plainte indique aussi qu’il était en mauvaise santé et que le gouvernement savait qu'il causait une détresse mentale en le renvoyant.

Robin Litzenberger demande donc des dommages et intérêts, notamment son salaire, ses avantages sociaux et ses frais judiciaires à la suite de son licenciement injustifié .

La province se défend

Dans sa déclaration de défense, le gouvernement provincial nie chaque allégation portée contre lui dans cette affaire. La province indique que des allégations de mauvaise conduite ont été portées à l'attention du Ministère en juin 2019et que M. Litzenberger a été placé en congé administratif payé en juillet 2019.

Le gouvernement provincial dit que l’enquête qui s’en est suivie a notamment conclu que des dépenses d'inventaire incompatibles avec le mandat ont été effectuées. L'enquête révèle aussi le non-respect de la politique de passation des marchés, ainsi que des comportements de direction et de gestion inappropriés.

Le plaignant n'a pas fait preuve de professionnalisme, de bon jugement et d'honnêteté, et n'a pas respecté les valeurs fondamentales et le code de conduite attendus d'un cadre supérieur de la fonction publique, peut-on lire dans la déclaration de la province.

Celle-ci indique aussi que ,durant l'enquête, Robin Litzenberger a reconnu qu'il ne suivait pas les politiques de gestion financière et d'administration de la province. Il aurait cependant signé une lettre en juin 2019 déclarant qu'il n'avait pas connaissance d'une quelconque inconduite de sa part liée à ces politiques.

Le gouvernement a également déclaré que Robin Litzenberger n'a pas soulevé de problèmes de santé pendant qu'il était un employé et qu’il n'a pas fait état de problèmes de santé influant sur sa capacité à travailler jusqu'à ce qu'il soit mis en congé.

Selon lui, M. Litzenberger a été traité équitablement et avec respect, et toute atteinte à sa réputation est le résultat de sa mauvaise conduite . Il estime que le plaignant devrait abandonner ses accusations.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Faits divers