•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto, Hamilton et les villes avoisinantes veulent rendre les masques obligatoires

Un homme qui porte un masque traverse une rue de Toronto.

Toronto et les villes avoisinantes veulent rendre le port du masque obligatoire.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Les maires des municipalités du Grand Toronto et de la région de Hamilton aimeraient rendre le port du masque obligatoire à l’intérieur.

Les maires se sont réunis virtuellement lundi. Ils ont unanimement accepté d’en faire la demande au gouvernement provincial.

Or, les différents bureaux de santé publique de la province ont déjà le pouvoir de rendre le port du masque obligatoire.

C'est ce qu'a déclaré, lundi soir, la porte-parole de la ministre de la Santé de l'Ontario, Alexandra Hilkene, dans un courriel envoyé à CBC News.

Les maires ont émis un communiqué conjoint dans lequel ils affirment que rendre les masques obligatoires à l'intérieur aiderait à stopper la propagation de COVID-19 et à soutenir la réouverture de l'économie.

Nous sommes à un moment critique de la lutte contre la COVID-19. Nous devons faire tout notre possible pour éviter de nouvelles éclosions du virus dans nos communautés, peut-on y lire.

Les dirigeants municipaux ont déclaré dans ce communiqué vouloir discuter avec les médecins hygiénistes de la région pour savoir comment implanter un tel règlement.

La porte-parole de la ministre Christine Elliott affirme qu'il « n'est pas nécessaire » que la province se prononce et que les différentes régions ont le pouvoir d'implanter ces règles.

À Toronto, la Commission des transports de Toronto exigera de tous qu’ils portent le masque à partir du 2 juillet.

La Dre Barbara Yaffe, médecin hygiéniste adjointe de l'Ontario, a déclaré lors de son point de presse lundi que le gouvernement recommandait déjà que les gens portent des masques, à l'intérieur comme à l'extérieur, où ils ne peuvent pas respecter les règles de distanciation physique de deux mètres.

La Dre Yaffe a déclaré aux journalistes lundi que la province allait s’en tenir à une recommandation sérieuse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Coronavirus