•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse de loyer contestée à la résidence pour aînés Havre Curé-Hébert

La résidence Havre Curé-Hébert de l'extérieur.

Les familles de résidents du Havre Curé-Hébert au Lac-Saint-Jean contestent la hausse des loyers de près de 25 % en un an.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Depuis un an, les résidents du Havre Curé-Hébert à Hébertville ont vu leur paiement mensuel faire un bond énorme. Les familles contestent la hausse qu’elles considèrent comme un abus financier envers des aînés et demandent l’intervention de la ministre régionale.

La mère de Lise Lajoie doit maintenant payer 125 $ de plus par mois à la Coopérative de services à domicile Lac-Saint-Jean-Est. Cette dernière a augmenté ses frais de service de 17 % en avril 2020 et de 8 % en juillet 2019. La coopérative justifie ces hausses par l'ajustement du salaire de ses employés.

Lise Lajoie considère que la coopérative profite des personnes âgées pour instaurer une hausse qui est inacceptable.

17 % c'était un pourcentage et ça ne disait pas grand chose à ma mère, mais quand elle a vu le montant, elle a paniqué. Il y a d'autres personnes qui ont eu jusqu'à 220 $ d'augmentation par mois. Je trouve que c'est inconcevable.

Lise Lajoie, fille d'une résidente

La mère de Johanne Deschênes doit quant à elle payer 130 $ de plus mensuellement. 

C'est 130 $ avec les subventions enlevées. Sinon, elle était augmentée de 196 $. Ça fait quand même une différence. C'est sûr que le gouvernement en donne une partie, c'est un pourcentage, mais c'est quand même beaucoup par mois.

Johanne Deschênes en entrevue dehors.

Johanne Deschênes dénonce la hausse importante du loyer de sa mère qui habite la résidence Havre Curé-Hébert à Hébertville.

Photo : Radio-Canada

La coopérative explique de son côté qu’elle avait du rattrapage à faire sur le plan salarial pour ses préposés aux bénéficiaires.

Le salaire d'entrée de nos employés était de 12,75 $ de l'heure et comme on voulait ramener ça à 15 $ à l'entrée, le conseil d'administration à fait un choix déchirant. Je comprends très bien que les gens réagissent à l'augmentation de 17 %, mais d'un autre côté, pour nos employés, 12,75 $ de l’heure ça n’avait vraiment plus d'allure, explique Mario Lamontagne, président du conseil d'administration de la coopérative.

Tous les résidents ont signé l'entente qui est effective depuis le 1er mai. Cependant, Lise Lajoie estime que la coopérative a profité de la vulnérabilité des personnes âgées. 

C'est des personnes âgées, donc elles ont des questions à poser, mais elles sont tellement fébriles et ont tellement peur d'avoir des représailles qu'ils ne disent rien, finalement, précise t-elle.

Le dossier est maintenant entre les mains de la ministre de l'Habitation Andrée Laforest. Son bureau confirme d'ailleurs qu'ils travaillent à trouver des solutions pour corriger la situation.

D’après le reportage de Gabrielle Morissette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Habitat