•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'absence de touristes étrangers est un « désastre » pour Victoria

L'entrée d'un magasin pour touristes est vide, mais affiche des offres alléchantes.

Sur la rue Government, des boutiques de souvenirs offrent déjà des rabais de 50%.

Photo : Radio-Canada / Adrien Blanc

En l'absence de clientèle internationale en raison de la fermeture des frontières, les entreprises touristiques du Grand Victoria estiment que leur activité sera réduite de deux tiers cet été.

Le centre-ville de Victoria est calme comme un jour d'automne. Des boutiques font des promotions pour écouler leurs stocks et les calèches restent à l'arrêt, tandis que les chevaux lorgnent la pelouse quasiment déserte de l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique.

Le directeur général de Tourism Victoria, Paul Nursey, estime que cet été correspondra à 30 à 35 % de l'activité de l'été dernier.

Ça va être un désastre, mais on n'a pas d'autre choix. Il faut faire du mieux qu'on peut.

Paul Nursey, directeur général de Tourism Victoria

Certes, on voit çà et là des familles déambuler avec une glace à la main et des groupes s'asseoir en terrasse sur les espaces libérés pour permettre la distanciation physique, mais pour Paul Nursey, la clientèle locale ne remplacera pas la clientèle étrangère.

Quand on voyage dans un pays qui n'est pas le nôtre, on a besoin de plus d'aide, on dépense plus, on participe à plusieurs activités, explique-t-il, mais les Britanno-Colombiens connaissent les lieux donc ils dépensent moins.

Les Canadiens des autres provinces peuvent se rendre en Colombie-Britannique, maintenant que le gouvernement de John Horgan a entamé la phase 3 du déconfinement, mais le propriétaire de Bon Macaron Pâtisserie, Yann Fougère, ne pense pas qu'ils compenseront la perte de la clientèle internationale.

Les gens de tout le Canada, des États-Unis qui se marient ici, c'est du tourisme, quelque part, et tout ça, on ne les a pas, regrette-t-il.

Les pâtisseries sucrées à la poudre d'amande sont exposées dans des vitrines et entassées en pyramides sur des étagères.

Le pâtissier dit vendre les macarons par dizaines plutôt que par centaines.

Photo : Radio-Canada / Adrien Blanc

Il note aussi que l'hôtel Empress, pourtant réputé pour ses thés à l'anglaise, ne passe pas autant de commandes qu'avant, et les marchés et les festivals ont été annulés ou ne pourront pas garantir un emplacement au pâtissier.

Il ne peut pas non plus compter sur la clientèle des bateaux de croisière, qui ne sont pas les bienvenus sur les côtes canadiennes cet été.

La santé plutôt que l'argent

Ailleurs sur l'île de Vancouver, les principales attractions touristiques rouvrent prudemment. Le célèbre Sentier de la Côte Ouest est fermé jusqu'au 17 juillet, mais on peut accéder à certaines plages qui le bordent.

La plage Long, qui attire habituellement des surfeurs du monde entier, est ouverte, mais les écoles de surf, elles, peinent à trouver des clients.

Pour le surf, ce n'est pas complet comme avant, note Richard Beaupied, propriétaire de bâtiments commerciaux à Tofino. Mon locataire n'a pas beaucoup d'employés jusqu'à maintenant parce que les clients ne sont pas là.

la plage de Wickaninnish Beach au Pacific Rim National Park.

Le parc national Pacific Rim a partiellement rouvert le 1er juin.

Photo : Radio-Canada / Guillaum Tzélépoglou

Richard Beaupied dit aussi que les voyages en kayak de mer de plusieurs jours avec un guide ont été annulés parce qu'il est interdit de camper sur certaines îles et dans le parc provincial Maquinna afin de protéger les Premières Nations locales.

La semaine dernière, des chefs autochtones ont écrit au premier ministre John Horgan pour lui demander de ne pas encourager le tourisme dans leurs communautés afin d'éviter la contagion à la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Tourisme