•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alessia Cara récompensée trois fois lors du 49e gala des prix Juno

Alessia Cara chante sur scène.

La chanteuse Alessia Cara a remporté trois prix lors du 49e gala des prix Juno, lundi soir.

Photo : Getty Images / Photo by Angela Weiss

La chanteuse Alessia Cara est la grande gagnante du 49e gala des prix Juno, qui se déroulait en ligne lundi soir. L'Ontarienne a remporté trois prix : album et album populaire de l'année avec The Pains of Growing et auteure de l'année.

Shawn Mendes a remporté deux prix au cours de cette soirée : celui de la chanson de l'année, avec Señorita, et celui d'artiste de l'année pour une deuxième année consécutive.

Les nouveaux lauréats ont dominé les rangs, remportant 26 des 42 prix de la soirée.

La pianiste québécoise Alexandra Stréliski a remporté son premier prix Juno pour le meilleur album instrumental avec Inscape. Elle a également présenté le prix pour l’album francophone de l’année.

Les Louanges a remporté ce prix pour l’album La nuit est une panthère. Le nom Les louanges, qui évoque un collectif, est plutôt le pseudonyme d'un seul homme, Vincent Roberge. Cet artiste singulier aux talents pluriels avait reçu le prix Révélation en chanson 2019-2020 de Radio-Canada.

Dominique Fils-Aimé est récompensée pour l'album jazz vocal de l’année avec Stay Tuned! Elle avait également reçu le prix Révélations Radio-Canada en jazz.

Jacques Kuba Séguin a reçu le prix Juno pour l'album jazz de l’année, en solo, pour MiGRATIONS.

Le groupe de la Saskatchewan, The Dead South, a reçu le Juno pour l'album de musique traditionnelle de l'année avec Sugar & Joy. Une belle consolation pour la province qui devait être l'hôte de la cérémonie des prix Juno.

Alexandra Stréliski lors du gala de l'ADISQ 2019

La pianiste québécoise Alexandra Stréliski a remporté son premier prix Juno pour le meilleur album instrumental avec Inscape.

Photo : Radio-Canada / Martin Ouellet-Diotte

Un gala abrégé

Les organisateurs du Gala, l'Académie canadienne des arts et des sciences de l'enregistrement (ACASE), ont décidé de combiner les deux soirées de remise des prix initialement prévues en une seule cérémonie de 90 minutes.

Les artistes iskwē, Neon Dreams, et The Dead South ont offert des performances au cours de la soirée de gala.

La pianiste Alexandra Stréliski, le joueur des Raptors Chris Boucher, l’artiste Florence K et le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, ont présenté des prix au cours de cette soirée.

Comme le Gala a déjà été enregistré, les organisateurs ont demandé aux artistes de publier leurs discours de remerciement sur les médias sociaux après le spectacle.

C’est Toronto qui accueillera le 50e gala des prix Juno en 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !