•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des lions de mer auraient été décapités par des humains en C.-B.

Des lions de mer décapités se sont échoués récemment sur des plages de l’île de Vancouver.

L'otarie mouillée est poussée par une planche de bois.

Depuis plusieurs mois, des otaries de Steller, comme ce mâle, ont été retrouvées sans tête sur les côtes de l'île de Vancouver.

Photo : Vancouver Aquarium Marine Mammal Rescue Centre

La zoologiste des mammifères marins Anna Hall, de Sea View Marine Sciences, affirme être au courant de cas d’otaries sans tête échouées sur la côte entre Nanaimo et Campbell River, en Colombie-Britannique.

D'après ce que je peux voir sur les photos, ce sont des otaries de Steller, qui sont une espèce en péril au Canada, dit la spécialiste.

Les prédateurs naturels des otaries de Steller sont les orques et les requins de passage dans la région marine. Or, Anna Hall estime que les décapitations ne sont probablement pas causées par un animal.

Il semble plus probable qu'elles soient d'origine humaine, affirme-t-elle.

Ce n'est pas la première fois que des mammifères marins sont retrouvés échoués sur les côtes canadiennes sans tête.

Une otarie sans tête sur une plage de galets.

Une résidente de Campbell River a trouvé une otarie de Steller sans tête en mars 2020, lors d'une promenade sur la plage.

Photo : Fournie par Deborah Short

En 2013, quatre otaries sans tête ont été trouvées sur les plages de l'île de Vancouver. En 2014, au moins 12 carcasses de phoques sans tête ont été trouvées sur les rives du Saint-Laurent, au Québec.

Au Canada, les mammifères marins sont protégés en vertu de la Loi sur les pêches et la Loi sur les espèces en péril. Le statut des otaries de Steller est préoccupant dans la Loi sur les espèces en péril, ce qui veut dire que l’espèce court le risque d’être menacée ou de disparaître.

Les otaries jouent un rôle essentiel au sein de l'écosystème de la mer des Salish. Elles sont l'une des principales sources de nourriture des épaulards.

Il est vraiment important de penser à la situation dans son ensemble en termes de récupération de nos eaux locales, car elles ont subi des pressions humaines assez importantes au cours des 200 dernières années, rappelle Anna Hall.

a, a communiqué avec le ministère des Pêches et des Océans du Canada (MPO) au sujet des otaries retrouvées sans tête.

Je leur ai demandé de se pencher sur ce problème, car il est très préoccupant. Ce n'est pas nouveau, dit-il.

Le MPO est au courant de l’existence des photos

Lundi, le MPO dit avoir constaté une légère augmentation des signalements d'otaries mortes s'échouant sur les rives de l'île de Vancouver, mais qu'il s'agit d'un phénomène assez courant.

En règle générale, les animaux qui sont échoués sont intacts. Cependant, de temps à autre, des individus peuvent s'attaquer aux animaux qui se sont échoués. Ceci contrevient au Code criminel du Canada, écrit-il dans un communiqué.

La Direction de la conservation et de la protection du MPO est au courant des activités sur les médias sociaux liées aux pinnipèdes et les surveille de près.

Ministère des Pêches et des Océans du Canada

Jordan Reichert souhaite que le MPO attrape les responsables et effectue plus de patrouilles sur l'eau afin que les braconniers potentiels sachent que les zones sont protégées contre les actes malveillants commis contre des animaux marins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Crimes et délits