•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une femme vivant aux É.-U. autorisée à visiter son père en phase terminale au Canada

John Phillips et Leah Phillips.

Leah Phillips, en compagnie de son père, John Phillips. Ce dernier est entré à l'hôpital le 19 juin. Une semaine plus tard, il a appris qu'il était en phase terminale d'un cancer.

Photo : gracieuseté de Leah Phillips

Une Saskatchewanaise vivant à Denver, Leah Phillips, a été autorisée à traverser la frontière canado-américaine en voiture, sans devoir s’isoler pendant 14 jours, pour rendre visite à son père en phase terminale à Saskatoon. Toutefois, le processus pour y arriver n'a pas été de tout repos et elle croit qu'il devrait être simplifié à l’avenir pour aider ceux qui se retrouvent dans la même situation qu'elle.

La semaine dernière, après plus de 1600 kilomètres en partance de Denver, dans l’État du Colorado, Leah Phillips, accompagnée de son mari, Austin, n’avait toujours pas le droit de visiter son père, John Phillips, à l’Hôpital royal universitaire de Saskatoon.

Toute personne revenant d’un voyage à l’étranger est dans l’obligation de s’isoler pendant 14 jours à son arrivée au Canada. De plus, la frontière séparant le Canada et les États-Unis demeure fermée, et ce, jusqu'au 21 juillet.

Source : Gouvernement du Canada

Leah Phillips a donc effectué de nombreux appels auprès des autorités de santé publique et du gouvernement de la Saskatchewan, dans l’espoir d’obtenir une dérogation et ainsi de rendre visite à son père à l’hôpital avant qu’il ne soit trop tard.

Elle a ensuite appris qu’elle pourrait voir son père seulement si elle obtenait une dérogation du bureau du premier ministre, Scott Moe, ou du ministère de la Santé.

Tout le temps et l'énergie que j'aurais dû consacrer à mon père pour le soutenir dans l'épreuve de ce diagnostic, je les ai utilisés au téléphone en laissant couler d’innombrables larmes, en parlant avec des chefs d'unité à l'hôpital, des travailleurs sociaux et des responsables de la santé publique. Tout ça, en recevant peu de compassion et une réponse où on m'a dit essentiellement qu’on ne pouvait rien faire pour moi.

Leah Phillips

Dimanche, après que CBC eut publié le témoignage de Leah Phillips, l’Autorité de la santé de la Saskatchewan a communiqué avec sa famille.

Quelques heures plus tard, Leah Phillips a finalement pu rendre visite à son père.

Avant d’entrer dans l’hôpital, elle a dû passer un test de dépistage de la COVID-19. À l'intérieur de l'établissement, Leah Phillips dit avoir suivi des protocoles stricts, dont le port d'équipement de protection individuelle, le lavage des mains avec du gel désinfectant et l'obligation de ne pas avoir de contact avec son père ni avec ses effets personnels.

Faciliter le processus pour éviter que l’histoire ne se répète

Bien que Leah Phillips soit heureuse et soulagée d’avoir eu la chance de voir son père, elle affirme que la façon de faire doit être simplifiée pour que d’autres ne vivent pas les mêmes difficultés.

La Saskatchewan a la chance d’être une province assez petite pour avoir la main-d’œuvre et le personnel nécessaires pour traiter ces situations extrêmes, au cas par cas, explique-t-elle. Nous avons dû faire des pieds et des mains pour y arriver, et tout le monde qui a la capacité, ou le temps, de gérer le fait d’avoir un membre de la famille gravement malade et des discussions avec le gouvernement.

Leah Phillips affirme que sa situation prouve que le processus peut être fait en toute sécurité pour les cas extrêmes et que des étapes claires doivent être établies afin de savoir à qui s’adresser, comment demander une dérogation et que les familles obtiennent un meilleur accès aux dirigeants dans le domaine de la santé.

Avec les informations de Morgan Modjeski

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Coronavirus