•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto ne compte pas avoir de cercles de distanciation dans d'autres parcs

Un homme boit dans une canette assis seul dans un cercle de distanciation peint dans l'herbe.

La Ville de Toronto avait peint au sol des cercles de distanciation au parc Trinity Bellwoods.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Un mois après avoir peint au sol des cercles de distanciation dans le parc Trinity Bellwoods, Toronto ne planifie pas pour l'instant utiliser cette approche dans d'autres parcs.

La Ville avait eu recours à l'approche des cercles de distanciation au parc Trinity Bellwoods après un rassemblement de milliers de personnes dans le parc de l'ouest de la ville, en dépit de la consigne sur l'écart sanitaire.

Des photos de ces résidents agglutinés les uns sur les autres avaient fait les manchettes un peu partout au pays.

Des milliers de personnes agglutinées les unes sur les autres au parc Trinity Bellwoods.

Ce rassemblement en mai au parc Trinity Bellwoods de Toronto avait soulevé les critiques.

Photo : Dre Eileen de Villa/Twitter

Le service des parcs de Toronto affirme que le concept des cercles, aussi utilisé aux États-Unis, a été « bien accueilli », mais n'a pas de plan actuellement pour étendre le projet pilote à d'autres parcs.

Le maire John Tory dit qu'il appuiera l'ajout de cercles de distanciation dans d'autres parcs si c'est ce que les fonctionnaires recommandent, mais ce n'est pas le cas pour l'instant, note son attaché de presse, Don Peat.

À l'heure actuelle, les responsables des parcs ne croient pas que les cercles soient nécessaires dans d'autres parcs, mais ils continuent de surveiller la situation, indique M. Peat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Coronavirus