•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vandalisme : des statues de Sudbury perdent la tête

Deux statues auxquelles il manque la tête.

Plusieurs stations du chemin de croix de la Grotte Notre-Dame-de-Lourdes ont été la cible de vandalisme.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Le Service de police du Grand Sudbury (SPGS) a ouvert une enquête sur des dommages faits à des statues du chemin de croix sur le terrain de la grotte Notre-Dame-de-Lourdes le mois dernier.

Quelqu’un des amis de la grotte nous a rapporté le 23 mai, avec des photos, qu’il y a eu des dommages à certaines de nos statues, raconte David Sirois, adjoint à l’économe diocésain du diocèse de Sault-Ste-Marie.

Ce sont surtout des bras, des mains, des choses qui dépassent et qu'il est plus facile de casser, car il ne semble pas y avoir de marques de scie.

David Sirois, adjoint à l'économe diocésain du diocèse de Sault-Ste-Marie

M. Sirois confirme qu’une plainte a été déposée auprès de la police. On attend toujours d’avoir de leurs nouvelles.

Étant donné qu’il n’y avait pas de surveillance vidéo sur les lieux ni de témoins oculaires, nous n’avons pour l’instant aucun suspect ni aucune piste, écrit la porte-parole de la police, Sarah Kaelas. Le SPGS reconnaît la valeur et l’importance communautaire de ces statues religieuses, et nous prenons cet incident très au sérieux.

L’enquête est toujours en cours, précise-t-elle.

Une statue religieuse à laquelle il manque la tête.

Plusieurs des statues ont été endommagées.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Des démarches ont été entreprises pour la réparation ou le remplacement des statues. On a communiqué avec notre compagnie d'assurance pour voir le processus à suivre, explique M. Sirois.

On est en train de vérifier nos différentes options, ajoute-t-il.

Soit on essaie de réparer les statues qui sont là en place avec l'aide d'un artiste pour reproduire les parties qui ont endommagées, ou si c'est impossible, il va peut-être falloir complètement les remplacer.

David Sirois, adjoint à l'économe diocésain du diocèse de Sault-Ste-Marie

Ce sont des statues qui ont été coulées en 1953, donc il n’y a aucun moule pour reproduire les statues exactement, précise M. Sirois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Crimes et délits