•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le promoteur veut faire du golf le « joyau » de Stoneham

Un drapeau sur le terrain de golf de Stoneham

Une partie du terrain de golf de Stoneham

Photo : Radio-Canada

Le promoteur, qui souhaite réaliser un projet immobilier sur le terrain de golf de Stoneham, veut que le site devienne « un joyau » pour la municipalité.

L’entreprise Oïkos construction a embauché une firme indépendante afin de sonder les résidents de Stoneham et connaître leurs souhaits concernant le développement du site.

C’est sûr qu’on veut faire du résidentiel de basse densité, c’est-à-dire de l’unifamilial, des jumelés, des maisons en rangée, un peu comme on voit à Stoneham. Pour le reste, ça va dépendre du sondage, affirme le président-directeur général de Oïkos construction, Pierre-Yves Charest.

Tant que les résultats du sondage, publié la semaine dernière sur la page Facebook de la municipalité, ne seront pas connus, Oïkos soutient ne pas être en mesure de dire combien d’habitations pourraient être construites.

Le sondage demande entre autres aux citoyens quels usages ils aimeraient faire d'un éventuel développement, quelles conditions devraient être incluses dans le développement du site, quels éléments complémentaires pourraient contribuer à améliorer la qualité du site et quels éléments du club de golf actuel devraient être préservés.

On veut être certain d’avoir la meilleure acceptabilité sociale possible. Le golf de Stoneham, il y a beaucoup de citoyens qui l’ont à cœur. On veut faire un joyau avec ce site-là. On veut être sûrs de bien faire les choses, souligne Pierre-Yves Charest.

Plusieurs possibilités

Le PDG de Oïkos construction estime que les besoins et les possibilités sont grands.

Il n’y a pas beaucoup de services à Stoneham. Il n’y a pas de place pour faire des mariages, pas de salle de conférence qu’on peut réserver. Il n’y a pas de piscine, pas de jets d’eau, pas beaucoup de parcs, illustre-t-il.

Après avoir consulté en amont une vingtaine de personnes, Pierre-Yves Charest assure également que le projet n’affectera pas le paysage à l’entrée de Stoneham.

Une des choses qui est ressortie, d’entrée de jeu, c’est que les citoyens, quand ils sont sur la 1re avenue, ils aiment voir un écran vert, voir loin le paysage et le golf. Tout ce qui est sur la 1re avenue, on ne projette pas de développer ça du tout, mentionne-t-il.

L'affiche du terrain de golf de Stoneham

Le terrain de golf de Stoneham

Photo : Radio-Canada

Le golf sera préservé

M. Charest est aussi catégorique quant à la survie du golf sur le site. Il n’est pas question, à terme, de faire disparaître le terrain.

On ne veut pas et on ne peut pas faire ça. Présentement, c’est un 36 trous et les propriétaires actuels voulaient déjà fermer un neuf trous au cours de la prochaine année parce qu’il y a de moins en moins de golfeurs. On prévoit de garder entre 18 et 21 trous, explique Pierre-Yves Charest.

Selon le promoteur, ce site représente le terrain qui a le plus fort potentiel de développement de la municipalité.

Les consultations devraient se terminer cet automne. Oïkos construction prévoit d'être en mesure de présenter son projet au début de l’année 2021.

Si tout se déroule comme prévu, la construction devrait commencer d’ici deux ou trois ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Immobilier