•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moncton se prépare à accueillir les résidents de l’Île-du-Prince-Édouard

Le centre-ville de Moncton

Les commerces de la région de Moncton ont hâte d'accueillir la clientèle de l’Île-du-Prince-Édouard, selon la chambre de commerce locale.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Radio-Canada

À l’approche de l’entrée en vigueur de la bulle des provinces de l’Atlantique, le 3 juillet, les entreprises de Moncton, au Nouveau-Brunswick, se préparent à accueillir à nouveau des clients de l’Île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse.

Les résidents de l'Atlantique n'auront plus à s'isoler pendant 14 jours quand ils se rendront dans l'une ou l'autre de ces quatre provinces, a expliqué le Conseil des premiers ministres de l'Atlantique lorsqu’il a annoncé que cette bulle entrerait en vigueur le 3 juillet.

Les habitants de l’Île-du-Prince-Édouard et du nord de la Nouvelle-Écosse constituent une clientèle essentielle pour les entreprises de la région, indique le directeur général de la Chambre de commerce du Grand Moncton, John Wishart.

Ces clients manquaient aux magasins Costco, Bass Pro Shop et à ceux du centre commercial CF Champlain, dit-il, par exemple.

Des terrasses bondées devant des restaurants et des cafés.

L'activité dans la rue Main au centre-ville de Moncton en 2017 (Archives).

Photo : Radio-Canada / Philippe Duclos

Les commerces de détail et les entreprises touristiques de la région de Moncton entretiennent de longue date des relations d’affaires avec les résidents de l’Île-du-Prince-Édouard, souligne John Wishart.

L’économie de la région a subi un coup dur avec les mesures de prévention de la COVID-19. Bien des entreprises sont fermées depuis des mois, certaines temporairement, mais d’autres définitivement, explique M. Wishart.

La Chambre de commerce, affirme M. Wishart, a hâte que le 3 juillet arrive, parce qu’il est temps de créer cette bulle et que les quatre provinces de l’Atlantique vont en bénéficier.

John Wishart dit être heureux que les premiers ministres de l’Atlantique aient accordé un peu de temps aux entreprises pour se préparer à l’entrée en vigueur de la bulle.

Il rappelle qu’une partie de la rue Main à Moncton sera à sens unique pour donner de l’espace aux cyclistes, aux piétons et aux terrasses des commerces afin d'encourager les consommateurs à s’y rendre.

M. Wishart estime qu’il faudra 6 à 12 mois pour rétablir la confiance en l’économie qui régnait dans la région avant l'arrivée de la COVID-19.

Plusieurs restaurants et commerces ont déjà rouvert leurs portes, mais un certain nombre d’entreprises gardent leurs employés en télétravail. M. Wishart dit qu’environ 50 % à 70 % du nombre habituel de travailleurs sortent des bureaux du centre-ville pour le dîner.

Moncton, selon lui, est prête à recevoir la clientèle de l’Île-du-Prince-Édouard. Selon lui, de nombreux résidents du Nouveau-Brunswick se préparent à visiter l’Île-du-Prince-Édouard comme ils ont l’habitude de le faire en été. Il espère que les deux régions seront aussi accueillantes l’une que l’autre.

Avec des renseignements de Wayne Thibodeau, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Tourisme