•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quartier de divertissement Kingsway : « mauvaise foi » de la Ville, plaide un avocat

Dessin d'un bâtiment sur le bord d'une petite étendue d'eau.

Plusieurs groupes contestent le projet d'aréna et de casino proposé par le promoteur Dario Zulich et la Ville.

Photo : Ville du Grand Sudbury

Radio-Canada

L’avocat de l’entrepreneur sudburois Tom Fortin, qui est aussi l’un de meneurs de la campagne Casino-Free Sudbury (un Sudbury sans casino), a indiqué devant un juge lundi que la Ville du Grand Sudbury avait fait preuve de mauvaise foi dans l’approbation du projet de quartier de divertissement Kingsway.

L’avocat livrait ses arguments lors d’une première journée d’audience à la Cour supérieure de justice sur la validité des règlements municipaux de changements de zonage mis en place pour que la construction du complexe puisse avoir lieu. 

Selon Me Gordon Petch, la Ville n’a pas fait les études adéquates pour évaluer les impacts socio-économiques du projet sur le centre-ville. Il estime aussi que la Ville a fait preuve de biais dans le dossier afin de donner moins de poids aux arguments des opposants au projet, qui prévoit notamment la construction d’un nouvel aréna et d’un casino

L’entente avait déjà été conclue entre [le promoteur Dario] Zulich et Gateway [Casinos].

Me Gordon Petch, avocat de l’entrepreneur sudburois Tom Fortin

Le site choisi par le conseil municipal pour le quartier de divertissement Kingsway est celui du promoteur immobilier Dario Zulich, qui se trouve en périphérie de la ville. Dès les premiers balbutiements du projet, des commerçants du centre-ville ont manifesté leurs craintes de subir des pertes de revenus si jamais la majorité des grands événements sportifs et les spectacles migraient vers ledit quartier de divertissement. 

Gordon Petch déplore aussi le manque de consultation adéquate du public sur le sujet.

Il demande que les règlements municipaux de changement de zonage soient invalidés. Si la Cour lui donne raison, la construction ne pourrait donc avoir lieu sans qu’un nouveau processus de changement de zonage soit mené. La zone où se trouve le site de M. Zulich est considérée industrielle. 

Tom Fortin s’était d’abord tourné vers le Tribunal d’appel de l’aménagement local (TAAL) pour faire valoir ses arguments. Ce dernier a statué l’an dernier que les questions de biais ne relevaient pas de ses compétences. 

Initialement, l’Association du secteur d’aménagement commercial Downtown Sudbury avait prévu se joindre à l’entrepreneur dans sa requête, mais s’est retirée du processus après les critiques d’élus municipaux

Les audiences se poursuivent le mardi 30 juin et sont diffusées en ligne. 

Une audience est prévue en septembre au TAAL pour les autres points que contestent les opposants au projet immobilier, qui comprend notamment un nouvel aréna et un casino sur le chemin Kingsway, en périphérie de la ville.

Mais si la Cour supérieure donne raison aux plaignants, cette audience n'aura plus lieu d'être.

Selon le groupe Casino-Free Sudbury, la Cour supérieure devrait rendre sa décision plus tard cet été.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Politique municipale