•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début prometteur pour la saison touristique sur la Côte-Nord et au Bas-Saint-Laurent

Une pancarte indique Blanc-Sablon vers l'est et Bonne Espérance vers l'ouest.

L'industrie touristique est optimiste pour l'été, malgré l'absence de touristes étrangers.

Photo : Radio-Canada / Jean-Louis Bordeleau

L’industrie touristique du Bas-Saint-Laurent et de la Côte-Nord est soulagée : l'été, envisagé comme difficile, démarre du bon pied.

Les touristes sont au rendez-vous dans ces deux régions, au bonheur des acteurs locaux. Sur la Côte-Nord, l’industrie connaît un bon début de saison malgré des prévisions qui laissaient envisager le pire à cause de la pandémie, explique Mario Leblanc, directeur général de Tourisme Côte-Nord.

Nous avons un début de saison meilleur que ce qu’on envisageait au départ et c’est tant mieux, raconte-t-il. On sent que la Côte-Nord, avec ses grands espaces et son plein air, répond à un besoin actuel.

Pandémie oblige, l’optimiste reste cependant prudent.

Probablement que la saison paraît mieux parce que nous craignions le pire, mais ce n'est pas une saison normale, ce n’est pas une saison où on va dépasser les performances des années antérieures.

Mario Leblanc, directeur général de Tourisme Côte-Nord

Le redémarrage de la saison touristique est toutefois inégal sur le territoire de la région, notamment à cause de l'absence d'une clientèle internationale. Les secteurs de Baie-Comeau et de Sept-Îles connaissent un meilleur début de saison que la Haute-Côte-Nord.

Dans le secteur de Tadoussac, les deux tiers de la clientèle est européenne, explique M. Leblanc. Il faut donc travailler exclusivement avec la clientèle québécoise, qui est d’ailleurs au rendez-vous.

Selon lui, l'engouement des Québécois à visiter leur province est l'occasion de leur faire découvrir les grands espaces de la Côte-Nord.

Redémarrage réussi au Bas-Saint-Laurent

Situation similaire dans le Bas-Saint-Laurent, où la saison touristique se veut aussi prometteuse.

Charles Labrecque, vice-président de Tourisme Bas-Saint-Laurent et propriétaire de l’Auberge de la Pointe, située à Rivière-du-Loup, avait ouvert son établissement vendredi à moitié de sa capacité, et les visiteurs ont été au rendez-vous.

La majorité de nos chambres étaient pleines, c’est donc un bel achalandage pour le premier week-end [de la saison], explique-t-il.

Pourtant, les craintes étaient fortes.

On se demandait si on allait avoir une saison [touristique] il y a seulement deux ou trois semaines.

Charles Labrecque, vice-président de Tourisme Bas-Saint-Laurent

Depuis que le gouvernement du Québec a enjoint aux Québécois à voyager dans la province, les établissements hôteliers voient leur taux d’occupation s’améliorer et l’achalandage est en train d’augmenter.

Les gens ont le goût de sortir des grands centres, explique Charles Labrecque. Beaucoup de gens de Québec et de Montréal sont descendus pour voir notre belle région.

Malgré tout, l’absence de visiteurs étrangers pèse tout autant que sur la Côte-Nord. Selon lui, le volume normal de touristes n’est pas encore au rendez-vous.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Tourisme